En 2040, le monde consommera plus d’énergie

397 vues 3 Commentaires

Selon un rapport publié par l’agence internationale de l’énergie (AIE), la demande mondiale d’énergie va augmenter de 30 % à l’horizon 2040. Le pétrole, le charbon et le gaz constitueront le plus gros de la demande en énergie.

Une demande de pétrole en hausse dans les pays émergents

Si les pays les plus développés comme les Etats Unis, le japon et l’Europe, devraient consommer 10 millions de barils par jour de moins par rapport à aujoLe monde consommera plus d'énergie en 2040urd’hui, la demande va fortement progresser dans les pays émergents. A elle seule, l’Inde consommera 10 millions de barils par jour.

Selon ce rapport, l’offre de pétrole devrait se révéler à peine suffisante pour couvrir la demande. En conséquences, les prix de l’or noir devait donc fortement augmenter au cours des prochaines années.

Une plus grande dépendance vis à vis des pétromonarchies du Golfe

Selon un autre scénario proposé dans le même rapport, les experts de l’AIE envisagent l’hypothèse selon laquelle les prix du pétrole resteraient à leur niveau actuel. Dans ce cas, les pays producteurs comme les Etats-Unis, seront contraints de fermer une partie de leurs installations en raison de coûts de production trop élevés pour être rentables. Conséquences : les pays gros consommateurs, comme les pays d’Asie, pourraient se retrouver dans le même état de dépendance vis à vis des pays du Golfe que l’Europe dans les années 70. Ce qui devrait avoir des répercutions sur les cours du brut.

Des subventions insuffisantes pour les énergies renouvelables

Le rapport pointe également les importantes subventions accordées aux énergies fossiles qui atteignent encore 490 milliards dans le monde.

En comparaison, les subventions destinées aux énergies renouvelables sont quatre fois moindres.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

3 Comments
  1. Greg

    10 novembre 2015 at 18 h 39 min

    Comme quoi les adeptes de la théorie du pic pétrolier risquent d’en être pour leur frais, l’or noir à de beaux jours devant lui

  2. daniel

    10 novembre 2015 at 18 h 48 min

    Les énéregies fossiles sont le moteur meme de notre croissance, l’utopie des énergies renouvellables coute tres cher a l’Allemagne, heureusement qu’en France nous avons le nucléaire n’en déplaise au écolos…

  3. Martin

    10 novembre 2015 at 18 h 57 min

    Les rapports de l’AIE sont toujours a prendre avec des pincettes, d’autant plus que de nouveaux champs pétroliers sont découverts régulièrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *