Écologie et Ségolène Royal : Fuyez l’investissement sur EDF

1039 vues 6 Commentaires

electricite-il-y-aura-une-hausse-moderee-des-tarifs-en-septembre-ou-octobreEDF est une entreprise française qui évolue dans la production et la fourniture d’énergie dans l’hexagone et un peu partout dans le monde. EDF a été créée le 8 avril 1946 par Marcel Paul et Maurice Thorez dans le cadre de la nationalisation des biens, l’entreprise s’impose comme leader dans son domaine. Cotée à la bourse de Paris en novembre 2005, EDF a longtemps séduit les investisseurs du monde entier. Mais ces temps semblent être révolus avec la déclaration du ministre français de l’écologie, du développement durable et de l’énergie de geler les tarifs d’électricité au mois d’Aout 2014. Une bonne nouvelle pour les ménages français qui voient leur pouvoir d’achat se dégrader de jour en jour. Mais cette décision n’est pas la bienvenue pour les investisseurs. C’est même une très mauvaise nouvelle qui vient défaire leurs pronostics. Alors qu’en est-il de cette déclaration ? Quelles conséquences cette décision peut-elle avoir sur votre investissement ? Voici les questions auxquelles je compte répondre dans cet article.

La déclaration qui enfonce EDF

Segolene RoyalL’arrivée au poste de ministre de l’écologie, du développent durable et de l’énergie de la socialiste Ségolène Royal a précipité les choses concernant les tarifs de l’électricité. En effet, dès sa nomination, la ministre a exprimé son intention de changer la façon dont le calcul de la hausse du tarif de l’électricité se faisait. Pour se faire, Ségolène Royal a déclaré sur BFMTV jeudi 19 juin 2014 que les tarifs d’électricité n’augmenteront pas au premier Aout 2014. Une révélation qui n’est pas sans conséquences sur le numéro Un français de production et de fourniture d’énergie. En effet, cette politique de gel des tarifs de l’électricité a eu un impact négatif sur son titre en bourse qui chute à 11%. Après cette sortie musclée de Ségolène Royal, le cours de l’action EDF perd en valeur et n’attire plus autant les investisseurs. Ce qui témoigne du jugement négatif que le marché exprime à son égard. C’est dire que le marché n’a plus confiance en cette entreprise de même que les investisseurs qui prévoyaient des retombés conséquents. Le titre n’est pas le seul à pâtir de ce gel des tarifs, la capitalisation boursière EDF diminue aussi de 4 milliards d’euros. C’est un véritable coup de massue que vient de recevoir le géant français de l’énergie qui diminue ainsi son attractivité aux yeux des investisseurs.

Ségolène Royal annonce que les tarifs EDF « n… par BFMTV

L’impact de ce gel sur les investissements

analyse technique EDFLa décision du gouvernement français de baisser les tarifs de l’électricité de 2 ou 3% au lieu des 5% prévus pour les années à venir a toujours été source de controverse. Mais cette déclaration du ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie est la goutte qui fait déborder la vase. Pour cette ministre socialiste, il n’est plus question d’une baisse mais d’un gel pur et simple des tarifs au mois d’Aout. Ce qui est à l’origine des difficultés que rencontre la grande société d’énergie EDF, dont la chute de son action, aura des répercussions directes sur les bénéfices nets des épargnants. En effet selon les spécialistes, des pertes en bénéfice de 7% seront notées dans l’année en cours. L’année 2015 sera plus catastrophique encore, avec des prévisions de 13%. Ce qui est non négligeable pour les investisseurs qui verront leurs bénéfices nets diminuer de façon considérable. C’est ainsi que beaucoup d’actionnaires ont réévalué l’opinion qu’ils se faisaient de l’entreprise et la plupart lâchent prise avant que cet investissement ne leur coûte encore plus cher. C’est dire qu’avec cette nouvelle mesure, les investissements EDF courent un réel danger. Un danger qui s’accentuera au fur et à mesure que cette décision durera.

EDF un investissement à fuir

edfAu regard de l’impact négatif que cette décision a sur les bénéfices nets, il apparait clair que l’investissement sur EDF n’est plus si intéressant. Car l’importance d’un investissement c’est sa capacité à vous apporter plus de gains. C’est d’ailleurs ce qui fait le charme de tout placement. Cependant, un investissement qui apporte peu ou pas du tout est simplement à éviter. Mêmes si les autorités précisent que ce gel n’est pas aussi grave que cela car l’entreprise doit en effet réaliser les mêmes résultats qu’en 2013, il n’en demeure pas moins que c’est une perte sèche pour les épargnants. D’où la nécessité de chercher ailleurs pour assurer des revenus acceptables à votre placement.

Conclusion

En somme, la politique de Ségolène Royal est une entrave aux intérêts des investisseurs et de l’entreprise elle-même. C’est la raison pour laquelle il faut fuir cet investissement pour assurer la pérennité de votre placement.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

6 Comments
  1. Eric

    30 juillet 2014 at 10 h 00 min

    Quasiment à chaque fois que l’état met son nez dans l’économie, ça dégénère. La plupart des fleurons de l’industrie française en pâtissent, et en dernier ressort les petits actionnaires comme nous.

  2. Marie-Pierre

    30 juillet 2014 at 10 h 03 min

    Merci Ségolène pour le blackout sur EDF, pensez vous seulement au petits budgets qui souffrent et n’ont pas une grande connaissance des marchés boursiers et se réfugient logiquement dans des valeurs sures, pour ensuite être tondus par votre mauvaise gestion. Comment pouvez vous encore avoir le culot de vous faire passer pour les chantres du patriotisme économique?

  3. Erwann

    30 juillet 2014 at 10 h 07 min

    Merci pour cet article, et la vidéo de l’analyse technique sur le titre EDF. Si maintenant Bruxelles inflige des amendes records je ne vois pas très bien comment le cours va se redresser dans les mois qui viennent.

  4. Olivier

    30 juillet 2014 at 10 h 15 min

    Il suffit de voir la gestion désastreuse de Mme Royal dans sa région Poitou charente pour se convaincre de son efficacité en tant que capitaine d’industrie. En même temps, en comparant les tarifs de l’énergie avec nos voisins européens, nous sommes malgré tout privilégiés, de là a faire le lien avec notre leadership en matière d’énergie nucléaire, il n’y a qu’un pas…

  5. Julien

    30 juillet 2014 at 11 h 46 min

    La baisse d’EDF constitue une belle opportunité d’achat pour des gains sur le long terme, car malgré les récents désagréments du groupe, ça reste une valeur sure qui effectuera à un moment ou un autre un joli rebond. Souvenez de la règle d’or de l’investisseur boursier: Acheter au plus bas et vendre au plus haut

  6. Joel

    31 juillet 2014 at 17 h 21 min

    @Julien je suis d’accord avec toi la chute d’EDF dernièrement est une excellente opportunité d’achat, pour preuve le redressement récent de l’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *