Drones et Robotique : quelles sont les stars sur lesquelles investir maintenant ?

1763 vues 5 Commentaires

46c4fa1e-5b38-11e2-a60f-8d85e800a497-493x328L’utilisation des drones et robots dans de nombreux domaines est aujourd’hui plus que jamais une nécessité. Ce l’une des innovations technologiques de taille de cette dernière décennie, à même de changer notre monde. Après internet, les drones et les robots s’imposent comme la nouvelle révolution qui facilite la tache de l’homme et lui permet de gagner du temps et de l’argent. Autonomes et très efficaces, ces outils connaissent maintenant une expansion très poussée.  Initialement utilisés par l’armée pour des missions de surveillance ou de combat, les drones peuplent désormais le monde civil. Il en est de même pour les robots qui étaient spécialement conçus pour l’industrie et qui aujourd’hui sont de plus en plus utilisés aux services des ménages. Leur utilisation s’étend dans des domaines aussi divers que l’agriculture ou encore le web. C’est dire que ce secteur est prometteur et peut dans un avenir proche être une véritable source de richesse pour les investisseurs attentifs. Quelle place occupent les drones et robots ? Sur quelles entreprises miser ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article.

Drones et robotiques : un secteur en plein croissance

drone_illustrationÀ l’ère de la technologie, les drones civils gagnent du terrain, en effet, l’armée n’est plus la seule à utiliser ces engins d’une efficacité redoutable. Leurs performances sont aujourd’hui exploitées par les titans du web comme Google, Amazon ou encore Facebook. Chacune de ces entreprises s’est lancée dans la course aux drones. Le moteur de recherche Google en est à sa neuvième acquisition avec le rachat de Titan Aerospace juste après son acquisition de Boston Dynamics. Titan Aerospace basé en Nouveau-Mexique fabrique des drones à haute altitude mus par énergie solaire. Google n’est pas le seul à voir l’importance des drones dans le renforcement de sa capacité à servir mieux. Facebook et Amazon sont aussi conscients de l’utilité des drones. Le rachat d’Ascenta par Facebook en est une preuve concrète. Par ailleurs, le grand conçurent Amazon n’est pas en reste. Apres avoir acquise Kiva Systems, l’entreprise annonce la sortie prochain de son propre drone. Tout ceci pour dire que les géants du web ont bien compris l’importance des drones dans le développement de leurs activités. Cependant, ils ne sont pas les seuls à se tourner vers les drones. L’agriculture a aussi des intérêts particuliers à utiliser cette technologie. Du moins c’est ce que pense le vigneron Bernard Magrez, qui projette de se lancer dans la commercialisation de drones capables de suivre la production du raisin. Au regard de l’importance et de l’utilité des drones actuellement, il apparait clairement qu’un investissement dans ce domaine peut être très rentable.

Amazon teste la livraison par mini-drone par LeNouvelObservateur

Les robots : plus que jamais demandés

honda-asimoLa demande en robots a considérablement augmentée ces dernières années. Cela s’explique sans nul doute par le rôle central que jouent les robots dans l’amélioration des conditions de vie des hommes et dans le développent des entreprises. Pour répondre à une demande de plus en plus forte, les entreprises sont obligées d’accélérer la cadence de leur production, d’où la nécessité d’utiliser des robots. Ils deviennent même la préférence des industriels qui y voient une façon de booster leurs activités tout en dépensant moins.  Par ailleurs, Les usines ne sont les seules à utiliser les robots, les ménages aussi sont de plus en plus attirés par les robots. En effet, ces robots sont aujourd’hui des moyens pour les individus de se préserver un peu de temps libre. Les robots domestiques permettent d’effectuer des taches ménagères comme passer l’aspirateur par exemple. Ils sont en termes de dépense beaucoup moins couteux que les personnes physiques donc beaucoup plus avantageux.

Sur quelles entreprises miser ?

20120908_LDP002_0Le fond de 80 millions d’euros que vient de mettre en place la France à l’initiative de son ministre Arnaud de Montebourg constitue un moyen efficace pour booster ce secteur. Ce fond nommé Robolution Capital est une mesure qui vient appuyer l’industrie française et européenne. La France est décidée à concurrencer les leadeurs mondiaux en la matière. Alors, si vous désirez investir dans ce domaine prometteur, c’est vraiment le moment idéal. Parmi les constructeurs de robot en France vous avez Aldebarant qui est le numéro un français dans les robots d’assistance. Vous avez aussi Innorobo qui est un géant du secteur, Cybernetix, ECA Robotics, Eos Innovation. C’est dire qu’il existe une multitude d’entreprises œuvrant dans le secteur de la robotique sur lesquelles vous pouvez investir.

Conclusion

Aujourd’hui, investir dans la robotique et les drones peut être la clé des succès de demain. Car ce secteur n’est qu’au début de sa gloire. Dans un avenir proche, il est fort à parier que les drones et robots feront partie intégrante de notre quotidien.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

RELATED ITEMS
5 Comments
  1. Karim

    28 juillet 2014 at 16 h 55 min

    Passionné de haute technologie, je suis enthousiaste à l’idée des promesses de le robotique, seul bémol quant sera t il des emplois détruits. Il suffit de voir les chaines de production automobile pour s’en convaincre.

  2. James

    28 juillet 2014 at 16 h 59 min

    @Karim, je suis d’accord avec toi, la robotique est potentiellement destructrice d’emploi. C’est donc au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour préparer nos sociétés a cette révolution. Par exemple en mettant l’accent sur la formation de haut niveau, car nul ne peut arrêter la marche du progrès

  3. Paul

    28 juillet 2014 at 17 h 02 min

    Ça fait quand même un peu peur, un monde emplit de robot peut conduire rapidement à un monde déshumanisé, sans même parler des possibles bugs. Le monde de Skynet vu dans Terminator n’est peut être pas si loin que cela

  4. Marc

    29 juillet 2014 at 12 h 22 min

    On peut l’aimer ou non, il faut tout de même saluer l’initiative de M. Montebourg pour aider la France à se faire une place dans le secteur de la robotique, cela dit n’est il pas déjà trop tard?

    • Vincent

      11 août 2014 at 19 h 48 min

      @marc, sans vouloir vous offenser je pense que M. Montebourg fait un calcul électoral. (cf présidentielles 2017). Ses gesticulations masquent son absence d’expérience en tant qu’entrepreneur, la planification de l’économie n’a jamais fonctionné, sauf peut être dans des secteurs stratégiques, dans ce cas il faut alors nationaliser ce type de société. La logique de marché ne peut pas s’appliquer sur certain pan de l’économie, certains ne peuvent être assurés que par le secteur public. Les anglais en ont fait l’amère expérience avec le rail qu’ils ont fini par nationaliser après la privatisation et les échecs désastreux que l’on sait. Pour en revenir au sujet principal afin de stimuler la robotique en France il faudrait vraiment que l’on se décide à changer de paradigme et que l’on encourage réellement les sociétés innovantes et pas seulement qu’a coup de subventions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *