Devenir le trader pour fonds propres de votre propre épargne

3112 vues 1 Commentaire

Vous êtes nombreux à vous poser la question de comment faire pour devenir trader en fonds propres, afin de gérer son épargne soi-même, quels sont les statuts disponibles pour encadrer cette activité.

Comme vous pouvez vous en douter qu’il n’y a pas de réponse simple à cette question les cas sont tous différents les uns des autres en fonction des situations, néanmoins dans cet article nous allons explorer quelques solutions.

Credit+Agricole+la+rumeur+d+un+renforcement+des+fonds+propres+porte+le+titre+560838D’abord vous devez savoir qu’être trader indépendant demande un gros investissement au niveau du temps que vous allez consacrer à cette activité, c’est une activité chronophage, et ce d’autant plus qu’on est débutant car au fil du que l’on acquiert de l’expérience il est alors possible de réduire le temps passé devant l’écran à faire ses analyses et étudier les graphiques de cotations.

Si vous avez déjà un poste, la plus grande difficulté sera donc de trouver du temps, quant au statut celui d’investisseur indépendant est bien adapté pour un épargnant gérant son capital à moyen long terme. Cette solution ne nécessite pas de statut particulier il vous suffira simplement de déclarer les plus-values dans votre déclaration d’impôt sur le revenu.

Il existe de nombreux moyens pour faire de l’optimisation fiscale en investissant notamment grâce à un PEA, une assurance vie, ou tout simplement si la conjoncture le permet en conservant vos actions le plus longtemps possible afin de bénéficier d’un abattement progressif.

Devenir Trader indépendant à mi-temps

Si vous avez la chance d’avoir un travail qui vous fournit des revenus fixes et du temps devant vous alors cet dans une situation idéale pour vous lancer en tant que trader sur fonds propres. Dans ce cas vous pourrez choisir entre deux solutions fiscales, si le fruit de vos opérations spéculatives est inférieur aux revenus générés par votre activité professionnelle principale vous pourrez alors déclarer vos plus-values comme le ferait n’importe quel particulier vous serez alors soumis à l’impôt sur le revenu et le paiement des prélèvements sociaux.

En ce qui concerne vos moins-values sachez que vous pouvez les reporter et les déduire des gains sur une période de 10 ans. Si par contre le plus gros de vos chiffres d’affaires est réalisé par votre activités de trading et non par votre activité professionnelle,, alors vous serez soumis comme un entrepreneur en fonction du régime que vous aurez choisi vous devrez déclarer vos bénéfices non commerciaux professionnels.

L’une des options les plus intéressantes reste l’entreprise individuelle avec statut de profession libérale, l’objectif est d’alléger les charges, mais cela se fait en renonçant à une allocation chômage en cas de cessation de votre activité.

Devenir trader indépendant à temps plein

Pour les personnes sans activité professionnelle regroupant par exemple les chômeurs, ou les étudiants n’ayant pas encore trouvé d'employeurs ou si vous êtes retraités ou encore si vous avez pris une année de congé sans solde pour réaliser le projet de votre rêve et vous lancez en tant que trader en fonds propres. Les statuts disponibles sont les mêmes que ceux énoncés précédemment toutefois je vous suggère de prendre le temps de la réflexion après votre première année d’activité sur les marchés pour étudier en profondeur la pertinence de votre projet.

Si vraiment vous n’avez aucune attache ou obligation sur le territoire français alors il existe une autre voie le nomadisme fiscal. Ce qui veut dire que vous passez la moitié de l’année dans l’Hexagone et les six autres mois à l’étranger, ce qui a pour conséquence que fiscalement vous n’êtes rattaché à aucun de ces deux pays. La solution de l’expatriation fait de vous un contribuable de votre pays d’accueil vous serez donc soumis à son imposition.

Lorsque l’on connaît les taux d’imposition en France cela ne peut être qu’avantageux, sans pour autant aller à l’autre bout du monde dans des pays à la fiscalité très avantageuses comme Singapour ou Hong Kong, à côté de nous se trouve la Belgique et la Suisse qui sont des pays très attrayant fiscalement parlant.

Conclusion

Les pistes explorées dans cet article ont pour seul objectif de vous éclairer sur les grandes lignes des choix que vous devrez faire si vous décidez de passer le cap et de vous lancer en tant que trader indépendant. Je ne saurais que trop vous conseiller de vous renseigner plus en amont avec un professionnel, et de prendre rendez-vous avec votre centre des impôts afin d’avoir une vision plus précise de la fiscalité encadrant cette activité.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

1 Commentaire
  1. Touam

    26 février 2016 at 15 h 49 min

    Bonjour jaimerai avoir plus de renseignement pour devenir trader independant svp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *