Dans quel pays faut-il trader en ligne ?

698 vues 5 Commentaires

Wall-streetSi générer du rendement sur les marchés boursiers est un exercice complexe, conserver ses revenus l’est tout autant, particulièrement en France où la fiscalité sur les revenus boursiers est peu avantageuse. En effet, si en tant que ressortissants français l’on ne recourt pas à l’optimisation fiscale des plus-values sur la cession de valeurs mobilières, alors l’addition peut rapidement s’avérer très salée. Ainsi, il faudra approximativement rendre près de 50 % de ses bénéfices au fisc, un montant particulièrement élevé, que l’on peut toutefois diminuer si l’on prend le temps de se renseigner sur la fiscalité, ou encore mieux prendre un avocat fiscaliste qui va effectuer lui-même l’optimisation fiscale. Malheureusement cette solution n’est pas viable pour la majorité des investisseurs particuliers, en effet pour en profiter il faudra atteindre des sommes non négligeables, ce que peu de traders débutants peuvent se permettre. Le choix du pays de résidence pour son activité de trader est donc primordial, un choix auquel il faudra aussi ajouter le choix du marché boursier sur lequel on souhaite investir. Deux problématiques que je vous propose d’approfondir dans cet article intitulé dans quel pays faut-il trader en ligne.

Différence entre les marchés américains et européens

world-map-vector-line-art-680x363Outre-Atlantique comme sur le vieux continent, les marchés financiers doivent remplir la même fonction, financer l’économie à travers la levée de capitaux utilisés par les agents économiques pour la création et le développement de leurs entreprises. Les bourses traditionnellement ont toujours été le lieu de rencontre d’agents qui disposent de capitaux et d’agents à la recherche de capitaux qui permet aux seconds d’obtenir un financement grâce aux premiers. Toutefois, il existe de nombreuses différences culturelles et juridiques entre les marchés américains et les marchés européens, et plus particulièrement entre le marché américain et le marché français. Ainsi ces divergences perdurent et le concept de marché financier en est naturellement affecté. L’approche du droit américain est économique alors que l’objectif du droit français est de rationaliser les marchés financiers et les risques qu’ils impliquent. Au-delà de ces aspects juridiques et culturels, l’on assiste à une convergence entre les différents marchés de la planète suite à l’informatisation et l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ainsi, Il convient à ce titre de distinguer le lieu de rencontre entre offre et demande, de la localisation géographique des places de marché. Le marché peut également être identifié aux contrats conclus entre acheteurs et vendeurs. C’est d’ailleurs les Américains qui sont les plus prolifiques en matière d’ingénierie financière, notamment à travers la bourse de Chicago, qui propose de nombreux produits dérivés tels que les options binaires.

La fiscalité française un frein au rendement boursier

fiscalite-numeriqueComme je l’ai évoqué en introduction, la fiscalité française réduit considérablement l’investissement libre sur les marchés financiers, cette différence culturelle un pacte lourdement la présence des traders sur les marchés boursiers. C’est la raison pour laquelle de nombreux investisseurs expérimentés utilisent souvent un compte de trading à l’étranger. Et plus particulièrement aux États-Unis d’une part parce que de nombreuses transactions sont effectuées en dollars, celle-ci étend la devise de réserve internationale, mais aussi parce que les USA sont le royaume de la liquidité avec des marchés d’une taille gigantesque. L’ouverture d’un compte de trading aux États-Unis est une opération fastidieuse, mais qui en vaut la peine. Si toutefois vous n’êtes pas en mesure de pouvoir obtenir un compte de trading aux États-Unis, alors il est peut-être préférable d’investir sur les marchés actions de manière indirecte, en profitant des avantages fiscaux prévus par le législateur. C’est sans doute la raison pour laquelle le PEA est largement apprécié des investisseurs français, puisque celui-ci donne droit à de nombreux abattements fiscaux. Toutefois avec ce type de produits défiscalisés, le trading perd un peu de son charme, puisqu’il n’est plus possible d’utiliser des stratégies telles que le scalping ou le Day trading.

Conclusion

Il existe de nombreuses réponses à la question dans quel pays faut-il trader en ligne, celles-ci dépendent bien évidemment du profil de l’investisseur, du montant du capital total disponible pour spéculer, et des objectifs fixés. L’ouverture d’un compte de trading à l’étranger n’est pas donnée à tout le monde, tout comme la domiciliation de son compte dans un paradis fiscal. Bien qu’aujourd’hui, cette démarche peut être réalisée beaucoup plus facilement grâce à des sociétés spécialisées dans l’optimisation fiscale.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

5 Comments
  1. florian

    24 septembre 2015 at 15 h 41 min

    effectivement, les États-Unis avec leurs marchés boursiers gigantesques sont sans concurrence, il en va de même pour la fiscalité

  2. thomas

    24 septembre 2015 at 15 h 49 min

    les marchés boursiers européens, que ce soit en Allemagne, en France, ou même en Italie sont assez liquides, handicap français reste encore et toujours la fiscalité délirante

  3. robert

    24 septembre 2015 at 15 h 49 min

    au pays de Molière, il n’est pas bon de faire fortune, l’argent reste encore suspect sauf lorsqu’il s’agit de taxer les bénéfices des entrepreneurs ou des investisseurs courageux

  4. Marc

    24 septembre 2015 at 16 h 24 min

    je pense qu’il y a confusion entre trader sur les marchés boursiers américains.
    et avoir une domiciliationpour obtenir un compte de trading aux États-Unis.

  5. jonathan

    24 septembre 2015 at 16 h 30 min

    merci pour cette info, je pensais que pour trader sur les marchés boursiers US.
    Il fallait détenir un compte de trading aux États-Unis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *