Comment utiliser les bandes de bollinger ?

765 vues Laisser un commentaire

Les bandes de bollinger

Les bandes de bollinger ressemblent à un oscillateur sauf qu’il a la particularité d’être sur le graphique et non pas à l’intérieur d’une autre fenêtre comme le seraient les autres indicateurs de types oscillateur.

En fait quand je parle d’oscillateur, c’est surtout au niveaux des cours… Les cours oscillent à l’intérieur des bandes de bollinger donnant à un instant T un signal d’achat ou de vente, de surachat ou de survente.

Cet indicateur traque aussi la volatilité : si les bandes de bollinger s’écartent, cela signifie que les mouvements de prix sont forts. Si elles se rétrécissent, c’est que la volatilité diminue, et donc les mouvements de prix deviennent bien plus faibles.

Exemple avec le cuivre et les bandes de bollinger

Vous avez ci-dessous un graphique du cuivre en bougies de deux heures, avec les bandes de bollinger comme indicateur

bollingercuivre

Vous voyez bien ici, que le cours oscille entre la borne haute et la borne basse des bandes de bollinger. Le récent mouvement de prix casse la bande du milieu qui détermine si on est plutôt acheteur ou vendeur pour l’actif. En l’occurence, nous avons un signal de vente puisque la ligne du milieu est cassée par le bas. En revanche, les bandes comment à se rétrécir, ce qui montre que la volatilité est en train de diminuer sur le cuivre.

Les bandes de bollinger sont fiables et permettent de vendre ou acheter avec un bon timing

A DEMI VRAI : si les bandes de bollinger permettent de vendre ou d’acheter avec un bon timing, il existe néanmoins des faux signaux que l’on peut corriger à l’aide d’un autre indicateur : le stochastique.

Les bandes de bollinger couplé au stochastique, une arme redoutable

Pourquoi deux indicateurs ?

Les bandes de bollinger vont me permettre de savoir à quel endroit je vais initier mon trade, en plus de savoir si je dois être à l’achat ou à la vente.

Le stochastique repère les faux signaux, je m’explique.

En fait pour moi, le stochastique va me permettre de savoir si la ligne du milieu sera cassée ou non. Par exemple, si nous sommes dans la partie haute des bandes de bollinger, et qu’on arrive sur la ligne du milieu avec un stochastique affichant une survente : 70% de chance que le cours rebondisse dessus. Par contre si le stochastique est dans la zone de surachat : autant de chances que la ligne du milieu soit cassée et qu’on parte à la vente.

bolstochastiquehgz5

Dans le graphique ci-dessus, j’ai encadré les zones où le cours joue avec la ligne du milieu. En bas, j’ai encadré la zone dans laquelle se situait le stochastique à ce moment là.

Pour le 1er contact : cassure de la ligne du milieu, le stochastique était neutre, pas forcément suracheté donc la cassure a lieu.

2ème contact : le niveau de stochastique au 1er contact est atteint mais pas dépassé, le cours lui repart à la baisse après le contact.

3ème contact : le cours repart de nouveau à la baisse alors que le stochastique est survendu, survendu mais pas de croisement avec la ligne de signal donc pas de breakout à la hausse.

4ème contact : breakout de la ligne centrale par le haut , le stochastique n’était pas suracheté, c’est plutôt légitime.

L’analyse sur le cuivre

bolstochastiquehgz5

Prix actuel : 2,3100

Le stochastique a croisé sa ligne de signal à la hausse, on passe donc acheteur, par contre je couperai ma position une fois arrivé sur la ligne du milieu, ce qui nous donne 2,3360 comme objectif. Ensuite on verra si le stochastique ne se retrouve pas dans sa zone de surachat, s’il y est le cours a de fortes chances de repartir à la baisse.

En résumé

A travers cet article, vous savez donc :

  • Utiliser les bandes de bollinger
  • Les coupler avec le RSI

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *