Comment trader lorsque l’on voit deux signaux opposés ?

696 vues Laisser un commentaire

Dans cet article, nous allons voir comment trader lorsque l’on voit deux signaux opposés. Par exemple, sur un même graphique, vous repérez un signal haussier et un signal baissier. Comment réagir dans ce genre de cas là, sachant qu’il se reproduit pas mal de fois pendant une session ou sur plusieurs actifs quand ceux ci sont corrélés.

Le pétrole, un bon exemple

Je tiens à vous partager mon graphique sur le pétrole WTI, parce que cela illustre très bien à mon goût ce que je veux vous expliquer :

OIL W1

Sur ce graphique vous voyez deux signaux complètement opposés :

  • Une configuration en épaule tête épaule (non terminée) qui présage l’arrivée d’une baisse, et qui sera confirmée si le cours vient casser la ligne de cou par le bas
  • Un RSI(14) montrant une divergence haussière : le cours baisse, mais le RSI monte, ce qui annonce que la baisse va bientôt terminer et que le cours a désormais de fortes chances de passer à la hausse.

On est donc amenés ici à se poser la question que dois-je faire dans ce genre de situation là ?

Deux signaux

En réalité, peu de traders intraday vont prendre le risque de trader dans ce genre de moments d’indécision, car il y a en effet 50% de chances que ça baisse, 50% de chances que ça monte. D’autant plus qu’en intraday, le cours des évènements est plutôt rapide, et il vaut mieux dans ce cas là oublier tout doute lorsqu’on trade et que l’on voit ce genre de disposition graphique…

Cependant, j’ai une autre manière de voir les choses si on veut essayer de se placer quand on voit deux signaux contraires.

Les signaux contraires : une chance de se placer dans les deux sens

En fait pour moi, je trouve que deux signaux contraires visibles sur un graphique est plutôt un gage de sécurité. Je m’explique.

En effet, peu de risque de se faire avoir par un signal caché (qu’on aurait pu voir avec un indicateur auquel on n’aurait pas pensé utiliser). Mais aussi possibilité de trader dans les deux sens.

Ma stratégie dans ce genre de situation là, c’est d’attendre de savoir lequel des signaux va confirmer, lequel va avorter. Par exemple, si le cours du WTI casse sa ligne de cou et que le RSI reste encore au dessus de la droite de tendance que j’ai tracée, je ne passe pas encore vendeur. Mais si le RSI casse son support oblique, alors là aucun doute que la baisse va s’installer et qu’il est possible de passer à l’action sur ces deux signaux là.

Les signaux contraires : prudence tout de même

Veillez à bien faire attention à ce que l’un des signaux confirme et que l’autre soit avorté, pour éviter que tout risque d’erreur soit encore présent. Par confirmation, j’entends deux bougies qui clôturent sous la ligne de cou de l’ETE par exemple et deux bougies qui clôturent sous le support oblique que j’ai tracé sur le RSI.

Alternative pour limiter les risques

L’autre alternative, c’est de penser que les sous-jacents identiques ou quasi-identiques permettent de déjouer les pièges d’un graphique avec deux signaux contraires.

Par exemple dans le cas du WTI, on peut prendre un graphique du BRENT pour pouvoir comparer puisque les deux actifs ont des liens très forts :

BRENT W1

Ici, on retrouve l’ETE hebdomadaire, mais on n’a pas de divergence haussière donc je privilègerai les ventes pour le WTI même si une divergence haussière se présente.

 

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *