Comment trader les taux d’intérêts avec le carry trade

600 vues 5 Commentaires
stratégies trading

Etant donné que la notion de carry trade a été abordée dans l’article précédent, je me permets de sortir un article sur le carry trade, que je vais essayer de vous expliquer de manière simplifiée.

Le carry trade et ses enjeux

Le carry trade est utilisé uniquement au forex, et concerne les taux d’intérêts des banques centrales incluses dans la paire de devise que vous tradez.

En effet, selon le pays, les taux d’intérêts des banques centrales ne sont pas les mêmes. Certains auront des taux d’intérêts très bas, comme ceux de la banque centrale européenne, de la FED ou de la banque nationale suisse, d’autres au contraire, on un taux d’intérêt plutôt elevé, comme la banque centrale russe, celle de turquie, et de certains pays émergents comme la chine ou le vietnam.

Quel profil pour un carry trade ?

Pour faire un bon carry trade, il faut que cela se fasse sur un horizon de temps très lointain. L’idée, ici, c’est de faire un trade sur une paire de forex de manière à ce que le trade vous rapporte des intérêts annuels.

Le carry trade, c’est en fait de récupérer des intérêts sur une paire de devises dont les deux banques centrales ont une politique monétaire plutôt inverse : l’une monte ses taux, et l’autre baisse les siens.

De manière simplifiée, si vous vendez l’euro contre du rouble russe. Il suffit de calculer la différence entre les taux d’intérêts :

Vous achetez du rouble, qui est rémunéré à 11% (taux de la banque centrale russe)

Vous vendez de l’euro, qui est rémunéré à 0,05% (taux de la BCE)

Le différentiel est donc de 10,95%, c’est à dire qu’en vendant la paire EUR/RUB, vous êtes rémunéré à hauteur de 10,95% de la somme nominale par an. Ce qui n’est pas anodin.

Carry trade – on ne fait pas n’importe quoi

Sachant que le carry trade s’utilise dans une optique long terme, voici quelques règles à respecter pour en profiter au maximum.

  • Pas de levier (il faut que votre trade dure le plus longtemps possible)
  • Attendre des confirmations que la paire EUR/RUB par exemple passe baissière
  • Avoir un coup d’oeil sur les politiques monétaires : la banque centrale européenne est « dovish » (= enclin a baisser ses taux), la banque centrale russe est « hawkish » (= enclin à monter ses taux pour resserrer sa devise)

La paire EUR/RUB remplit toutes les conditions requises et ce trade peut passer sur la durée.

Mais par exemple la paire USD/RUB ne marche pas dans ce sens là, car les deux banques centrales sont « hawkish » (= enclin à monter ses taux pour resserrer sa devise) et donc les conditions ne sont pas requises. En plus de cela, le dollar américain ne fait que se renforcer : passer vendeur sur cette paire s’avère plutôt dangereux.

Faire un carry trade, c’est choisir son broker également

Je parlais d’un différentiel de taux d’intérêts de 10,95% sur la paire EUR/RUB, mais en réalité, vous ne toucherez pas 10,95% par an sur cette paire, car votre broker prend une partie des gains liés aux taux d’intérêts. Le calcul est un peu compliqué, mais chaque broker prend une commission différente.

Vous avez une liste complète de la rémunération pour chaque paire de devises pour chaque broker, c’est ce qu’on appelle la liste des swaps de taux. Le swap de taux, c’est la rémunération journalière en pips de votre trade. Le swap peut être négatif, comme il peut être positif, cela dépend dans quel sens on se place !

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

5 Comments
  1. Fabrice

    27 novembre 2015 at 14 h 55 min

    C’est vrai que le Carry est un moyen relativement sûr d’obtenir du rendement, apres la parole des banquiers centraux n’est pas d’or, la BNS nous l’a encore rappelé cette année

  2. Jerôme

    27 novembre 2015 at 15 h 08 min

    Attention effectivement a ne pas utilise trop de levier avec le Carry, car le risque de change devient vite menaçant sur les petits comptes de trading

    • Quentin

      1 décembre 2015 at 21 h 22 min

      oui, le carry trade, c’est un peu comme un placement long terme : on prend l’intérêt contre la plus value potentielle court terme.

  3. aurelien

    27 novembre 2015 at 15 h 12 min

    Les position mondiales en Carry sont phénoménales meme si bcp se sont deja dégagés des devises émergentes a fort taux d’intérêts

    • Quentin

      1 décembre 2015 at 21 h 21 min

      oui, et quelque part, c’est ça qui donne de fortes tendances aux monnaies en circulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *