Comment suivre les conseils boursiers de Warren Buffett ?

1636 vues 5 Commentaires

warren-buffettQuiconque connait un minimum les investisseurs de légende est forcément familier avec Warren Buffett, à qui l’on peut décerner sans risque de se tromper le titre de meilleur gérant de fond d’investissement de ces 50 dernières années. En effet le fond Berkshire Hathaway bat régulièrement la performance des indices boursiers américains et plus largement le marché. En 2013, l’actif net comptable du fonds n’a progressé que de 34,2 milliards de dollars, soit un gain de 18,2%, la performance de l’indice S&P 500 étant de 32%. La moindre performance de l’an dernier doit être remise en perspective. Sur les quarante-neuf années à la tête de Berkshire-Hathaway, le milliardaire souligne qu’il a fait progresser l’actif net par action de 19 $ à 134.973 dollars, soit un taux de rendement annualisé de 19,7%. Le magazine américain Forbes publie chaque année, son classement où Warren Buffett, 83 ans, figure au quatrième rang des plus grandes fortunes du monde, grâce à un patrimoine estimé à 58,2 milliards de dollars. L’action Berkshire Hathaway, le fonds d’investissement géant qu’il gère avec Charlie Munger, représente une capitalisation boursière totale de 291 milliards de dollars. Tous ces chiffres laissent rêveur, si en tant qu’investisseur vous vous demandez comment suivre les conseils boursiers de Warren Buffett, sachez chers lecteurs que chaque année le gérant américain visionnaire prodigue ses conseils de base pour réussir en Bourse dans sa lettre aux actionnaires de son fonds d’investissement Berkshire Hathaway.

Les 5 plus célèbres conseils aux investisseurs de M. Warren Buffett

20090127Dans un des passages de sa lettre annuelle à ses actionnaires, Warren Buffett rappelle quelques-uns de ses conseils aux débutants de l’investissement boursier : Le ton est souvent impertinent, voire irrévérencieux, parfois vraiment drôle. Depuis près d’un demi-siècle l’infatigable Warren Buffet martèle ce conseil ; « L’une des plus grandes tentations auxquelles l’investisseur en Bourse doit savoir résister, c’est l’exubérance irrationnelle qui le pousse à entrer sur le marché quand il est trop tard ». Pour éviter d’encaisser de lourdes moins-values, le milliardaire rappelle le bon mot d’un autre gérant de légende, Barton Biggs, décédé en 2012 : «Un marché haussier, c’est comme le sexe. Le meilleur, c’est juste avant que ce soit fini !».

  • «Vous n’avez pas besoin d’être un expert pour obtenir un rendement satisfaisant de vos investissements (…) quand on vous promet des profits rapides, répondez ‘non’»
  • «Si vous ne parvenez pas à faire une estimation, même à la louche, des profits futurs d’une société cotée, oubliez !»
  • Le fait qu’une action se soit appréciée dernièrement n’est jamais une raison valable pour l’acheter»
  • Sur un terrain de jeu, les gagnants ne sont pas ceux qui gardent les yeux fixés sur le tableau d’affichage : n’ouvrez pas une cote boursière le week-end, réservez cet exercice aux autres jours de la semaine»
  • Se faire une opinion en écoutant les prévisions macro-économiques des experts est une perte de temps. Elles peuvent perturber votre propre vision des faits véritablement importants à prendre en compte».

La publication du rapport annuel de Berkshire Hathaway

berkshire-hathawayLes actionnaires du fond d’investissement attendent chaque année avec impatience le fameux rapport Berkshire Hathaway. C’est dans ce document que figure la lettre du milliardaire américain aux actionnaires de son fonds, une lettre qui n’occupe pas moins de 26 pages de ce document. Les thèmes d’investissements privilégient la diversité, ainsi Berkshire Hathaway contrôle d’importantes sociétés dans le ferroviaire (BNSF), l’alimentaire (Heinz) et détient des participations minoritaires, mais de poids, dans American Express (14,2%), Coca-Cola (9,1%), Direct TV (4,2%), Exxon Mobil (0,9%), Goldman Sachs (2,8%), IBM (6,3%), ou Wells Fargo (9,2%), pour ne citer que celles-là. La seule ligne du portefeuille de poids investie dans une société française est Sanofi, dont le fonds détient 1,7% du capital, un actif valorisé 2,35 milliards d’euros, fin 2013, avec des gains de 35% par rapport aux cours d’achat.


Warren Buffett: How To Invest In Stocks par aboutbatwings

Conclusion

5-2-13-tmf-jmag-berkshire-pic_largeDepuis près de 50 ans Warren Buffett applique les mêmes recettes d’investissement pour la gestion de son fonds d’investissement cogéré avec son ami de longue date Charlie Munger. Sa technique reste unique et inimitable, mais repose dans les grandes lignes sur la capacité à valoriser les entreprises. Des notions telles que les marges de sécurité, de valeur et de prix sont les pierres angulaires de la philosophie d’investissement connue sous le nom d’Investment value. Warren Buffett rend régulièrement hommage à son mentor Benjamin Graham à qui il doit une grande partie de ses succès en Bourse.

 

 

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

5 Comments
  1. maxime

    3 décembre 2014 at 19 h 20 min

    J’ai lu dans un article que Warren buffet n’était pas apprécié par le monde de la finance de marché et Wall Street en particulier. Surement à cause de sa capacité à les battre a plate couture depuis 40 ans…

  2. kevin

    3 décembre 2014 at 19 h 29 min

    M. Buffet force le respect, sa technique de trading est réellement efficace et bat régulièrement le SP500, même si ces détracteurs pointe la baisse de rendements ces dernières années. Mais dans un marché dirigé par les banques centrales mieux vaut être prudent

  3. Michael

    3 décembre 2014 at 19 h 40 min

    un personnage incontournable et haut en couleur comme on en connait qu’un seul par siècle.

  4. Stéphane

    3 décembre 2014 at 19 h 50 min

    La technique de Warren buffet est surtout basée sur la valeur des entreprise avec une échéance moyen terme pour les profits, pour lui l’analyse technique ne sert qu’a prédire le passé.

  5. Laurent

    10 décembre 2014 at 11 h 12 min

    Warren Buffet est un héritier de l’investissement Value selon Benjamin Graham. Qui pourrait bien redevenir à la mode vu le contexte actuel (en fait, seule cette approche me parle, le reste me paraît trop incertain et spéculatif, mais c’est une question de tempérament).
    Un autre personnage intéressant, est Walter Schloss : http://daubasses.com/nos-articles/walter-schloss-chasseur-de-daubasses/80-walter-schloss-sa-philosophie-dinvestissement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *