Comment souscrire une assurance vie, placement N°1 en France

628 vues 2 Commentaires
souscrire une assurance vie

La souscription d’un contrat d’assurance-vie est assortie de conditions bien spécifiques, de nature et d’information. Ces conditions concernent tant le souscripteur, l’assuré que l’assureur. Des conditions pour  souscrire une assurance vie qui sont régulées par l’État, et que vous pourrez retrouver sur le site des services publics Français.

Choisir son assurance-vie

Choisir son assurance-vieL’assurance-vie est le placement préféré des Français, ce contrat est proposé par de nombreux organismes financiers, avec en tête les assurances, les banques et les courtiers en assurance. On assiste depuis quelques années à l’émergence de contrats assurance-vie proposés sur Internet par de nombreux professionnels. Le fonctionnement de l’assurance-vie est relativement simple, l’organisme financier propose au souscripteur de verser un capital au bénéficiaire qu’il aura désigné en cas de décès. Le souscripteur peut tout à fait demander un contrat pour lui-même, ou pour assurer le décès d’une autre personne.

Conditions pour souscrire une assurance vie

Pour souscrire une assurance vie, il faut remplir différentes conditions afin que son contrat soit effectif, notamment en ce qui concerne les limites d’âge imposées par l’assureur. Le souscripteur s’engage à verser les primes désignées dans le contrat, le montant et la fréquence de ces primes sont indiquées lors de la souscription. Pour ouvrir un contrat assurance-vie, la personne doit être majeure, tandis que les mineurs et les majeurs sous tutelle devront recourir à un tiers. Sachez aussi que le consentement du bénéficiaire est indispensable.

Conditions d’information d’une assurance-vie

L’assuré doit se plier aux conditions d’information pour souscrire un contrat assurance-vie, ainsi il devra remplir un questionnaire de santé en toute objectivité. C’est un point important, car en cas de fausse déclaration, ou même d’omission, alors le contrat d’assurance sera considéré comme nul et caduc. L’émetteur du contrat assurance-vie doit pour sa part conseiller l’assuré, pour cela la proposition d’assurance doit décrire précisément, la nature du contrat, les garanties proposées et une éventuelle participation aux bénéfices, les modalités de désignation du bénéficiaire, les frais et indemnités, la durée du contrat recommandée, l’existence ou non d’une possibilité de rachat ou de transfert.

Délai de renonciation d’une assurance-vie

L’établissement émettant le contrat d’assurance-vie s’engage à renseigner son client au mieux et à lui faire une proposition répondant au mieux à ses besoins et son profil. Sachez qu’il est soumis par la loi à la fourniture d’une lettre de renonciation en plus de la note d’information. Cette lettre de renonciation qui reprend toutes les modalités contractuelles de l’assurance vie, permet au souscripteur de changer d’avis dans les 30 jours suivants la signature du contrat.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

2 Comments
  1. Fabrice

    2 février 2016 at 18 h 34 min

    si l’assurance-vie est le placement numéro un en France, c’est en grande partie grâce à la stabilité de ce placement au niveau des rendements. Ce qui malheureusement devient de moins en moins vrai, à cause des politiques monétaires de la BCE.

  2. Patrick

    2 février 2016 at 19 h 06 min

    l’assurance-vie était un excellent placement, il y a encore quelques années mais les risques ne cessent d’augmenter. Peu d’assurer sa en effet comment fonctionne le code des assurancesen cas d’insolvabilité d’une assurance. Cartes en réalité bien souventl’argent placé sur ce contrat n’est pas dans une banque mais dans une assurance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *