Comment les marchés financiers luttent contre la pauvreté et créent de la richesse ?

1835 vues 15 Commentaires

piketty_capitalPour se développer et lutter contre la pauvreté, les entreprises et les États sont toujours à la recherche de capitaux. En effet le capital est le moteur de la croissance économique qui est à son tour l’élément déterminant du niveau de vie. Les marchés financiers sont là pour fournir ce capital et surveillent par la même occasion la gestion de ce capital. En clair ce sont des allocateurs de capital. Ainsi dans cet article nous allons d’abord élucider la structure et la motivation des marchés financiers avant de voir leur impact positif sur la création de richesse et la lutte contre la pauvreté. Un sujet on ne peut plus d’actualité, alors que le livre de M. Thomas Piketty «Le capital au XXIe Siècle » connait un succès inédit pour un livre rédigé par un économiste.

Organisation et but des marchés financiers

membres-et-acteurs-des-marches-financiersLes marchés financiers sont des lieux où s’échangent des valeurs mobilières à savoir des actions et des obligations. La Bourse est un marché sur lequel intervient plusieurs acteurs économiques d’où la nécessité d’une organisation adéquate. En effet elle est composée de deux marchés. En premier nous avons le marché à réglementation mensuel (RM) et le marché au comptant. C’est le lieu où les nouveaux titres sont mis en vente par les entreprises pour financer leurs investissements ou encore par les Etats pour se procurer des ressources nécessaires. En second lieu, il y a le marché des bourses de valeurs. Contrairement au premier, ce marché propose des titres déjà émis et qui ont besoin d’être liquidés ou modifiés. Sur le marché financier, les banques et les sociétés de courtage sont les intermédiaires entre les émetteurs et les acquéreurs d’actions ou d’obligations. C’est dire que ces banques et sociétés sont des pivots incontournables du marché.

CSOJ – Lutter contre les inégalités – Pierre… par PolEtTique

La motivation première des acteurs du marché financier est le profit

Notation FinanciereEn effet les investisseurs sont là pour faire le maximum de profits. Ils surveillent au plus près la situation financière des entreprises pour acheter ou liquider leurs titres au bon moment. Une bonne allocation de capitaux n’est pas chose aisée. Elle dépend de la capacité de l’entreprise à générer des profits. Plus l’entreprise est performante aux yeux du marché plus elle attire cette allocation. Car si le capital est mal géré il n’y aura pas plus de création de richesse mais au contraire destruction de richesse. C’est d’ailleurs ce que cherche à éviter à tout prix le marché, qui je le rappelle n’est pas une entité indivisible, mais la somme de toutes les décisions des millions d’acteurs, bien que certains fonds de pension et banque d’investissements et fonds Private-Equity ont une influence plus grande que les petits porteurs, qui sont en revanche plus nombreux.

Les marchés financiers un véritable facteur de développement

la_richesse_par_adulte_dans_le_monde2Les marchés financiers sont des piliers indispensables à tout développement. Les entreprises aussi bien que les États dans leurs perspectives de croissance sont incapables de s’auto investir. C’est ainsi qu’une entreprise pour réaliser un investissement émet des titres qui lui permettront d’avoir le capital nécessaire. Mais la vente de ces titres dépend de la situation financière de l’entreprise en question. Si l’entreprise est jugée par le marché avoir une bonne gestion et capable de faire des profits alors sa demande en obligation augmente. Aussi  la performance de l’entreprise influe sur le prix auquel se transige son titre sur le marché et même sur le coût de son capital. Ce qui va accentuer la concurrence et permettra aux uns et aux autres de se surpasser pour avoir le meilleur profit possible. D’autant plus qu’on sait que le profit diminue considérablement la dette de l’entreprise et permet par la même occasion d’enrichir ses actionnaires. Et comme le dit le dicton celui qui paye sa dette s’enrichit. Donc au regard de cet aspect, la recherche de profit n’est pas négative mais un moteur vital au développement. Quant aux États Ils sont obligés de recourir aux marchés financiers, depuis 1973 en France avec la loi de Finance votée sous le gouvernement du président Français M. Georges Pompidou, abandonnant le droit de la Banque de France de battre monnaie, Aux USA c’est en 1913 que le président M. Thomas Woodrow Wilson transfère ce droit à la Réserve Fédérale créée spécialement à cet effet, après la panique bancaire de 1907. Depuis, les gouvernements ont besoin des marchés financiers pour combler leurs déficits budgétaires. En effet, les États émettent des obligations pour obtenir les ressources nécessaires pour faciliter la vie économique des citoyens. Les contractent aussi des prêts au niveau des banques centrales ou encore à la banque mondiale ou le FMI. Ces prêts leur permettent de créer des emplois et de lutter efficacement contre la pauvreté.

Conclusion

En somme les marchés financiers sont le poumon de l’économie mondiale. Ils contribuent activement à la croissance économique et à l’amélioration des conditions de vie de tout un chacun. Même si les marchés financiers semblent parfois être immoraux à cause de la recherche de profit, il n’en demeure pas moins qu’ils ont permis à l’humanité de connaitre un développement fulgurant jusqu’à la fin des années 80, depuis le système semblent s’être déréglé, laissant le monde face à un défi sans précédent.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

15 Comments
  1. thomas

    26 mai 2014 at 11 h 59 min

    bonjour,
    la lecture de votre article m’a permet de comprendre le rôle déterminant que jouent les marché financiers dans la croissance économique mondiale. merci pour les informations.

  2. Jean

    26 mai 2014 at 12 h 09 min

    je suis d’accord avec vous que les marchés financiers contribuent à la création de richesse mais ils permettent en même temps d’accentuer les inégalités sociales. Car c’est justement les investisseurs qui profitent de la richesse accumulée laissant les pauvres dans des dettes interminables.

    • Vanessa

      27 mai 2014 at 1 h 24 min

      ce n’est pas tout à fait juste. Des millions de chinois et d’indiens sont sortis de la pauvreté grâce à l’injection énorme de capitaux dans l’économie nationale afin de la moderniser…

  3. Julien

    26 mai 2014 at 12 h 17 min

    Franchement je suis pas contre la recherche de profit, au contraire c’est ce besoin d’être toujours supérieur aux autres qui fait avancer le monde. Alors pourquoi ne pas opter pour excellence?

  4. Mark

    26 mai 2014 at 12 h 26 min

    bonjour,
    julien a raison, nous somme dans un monde où seule l’excellence compte. A vrai dire à quoi bon d’investir son argent dans une entreprise qui ne fait pas de profit? ce n’est pas intéressant.

  5. Claude

    26 mai 2014 at 12 h 39 min

    Personnellement je pense que les marchés financiers ont entrainé la dégradation de la situation économique de certains pays. En effet ces pays en contractant des dettes sont obligés de suivre à la trace la politique imposée par leurs créanciers. c’est une situation vraiment pas confortable pour ces pays car ils ne sont plus autonomes

  6. thomas

    26 mai 2014 at 12 h 47 min

    bonjour,
    la lecture de votre article m’a permis de comprendre le rôle déterminant que jouent les marchés financiers dans la croissance économique mondiale. merci pour les informations.

  7. Gabriel

    26 mai 2014 at 18 h 09 min

    Ah Julien, je suis de votre avis. La recherche de profits, elle même, n’est pas mauvaise parce que inéluctable au bon fonctionnement du monde. Ce qui est mauvais c’est le fait de vouloir amasser des profits à l’excès.

  8. Raphael

    26 mai 2014 at 18 h 16 min

    Je ne savais pas que les marchés financiers jouent un rôle aussi important dans le développement des Etats. Je trouve que votre article explique très bien leur rôle et leur niveau d’implication sur la création de richesses et de la lutte contre la pauvreté. Merci.

    • Vanessa

      27 mai 2014 at 1 h 21 min

      et de plus en plus. Car souvent les états confient aux marchés les taux d’intérets de leurs dettes nationales

  9. Thomas

    26 mai 2014 at 18 h 21 min

    Attention Mark ! Je trouve démesuré l’idée de vouloir faire des profits à tout prix ! Il faut tout de même reconnaitre que les marchés boursiers ont leur part de responsabilité sur les crises actuelles.

    • Vanessa

      27 mai 2014 at 1 h 21 min

      il en faudra de la régulation pour les arrêter…

  10. pascal

    26 mai 2014 at 18 h 55 min

    moi je pense que les marchés financiers sont denenus des réalités incontournables donc tout le monde est appelé à s’en faire et à les intégrer.

  11. pascal

    26 mai 2014 at 19 h 12 min

    les bourses binaires sont maintenant presque une mane financière à ne pas rater

  12. pascal

    26 mai 2014 at 19 h 14 min

    qui peut investir maintenant ou bien vouloir détenir des fonds sans passer par les marchés financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *