Bilan économique de 2013 : Comment investir sur la croissance durable d’un Pays ?

971 vues 5 Commentaires
Croissance de 15 pays en 2013

Je ne vous apprends rien si je vous annonce que la croissance française est molle et que ce n’est pas prêt de s’arrêter. Et pourtant, tous les soirs aux « 20 heures » vous entendez que tel ou tel pays d’Amérique du Sud ou d’Asie a réalisé une croissance miraculeuse, parfois plus de 10% sur un semestre. Et vous vous demandez surement comment en faire profiter votre épargne. Et bien bonne nouvelle, c’est désormais possible depuis la France ! Vous pouvez profiter des croissances partout sur la planète et je vais vous expliquer comment dans cet article. Suivez le guide, les 10 manières de profiter de la croissance du monde entier.

Infographie : Les performances des croissances mondiales en 2013. Qui va passer le plus beau Noël ?

Croissance de 15 pays en 2013
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Depuis les années 1980, la dérégulation des marchés financiers (qu’on appelle aussi le BIG BANG boursier) a permis au fur et à mesure aux épargnants d’abattre les frontières de leurs investissements. En clair, depuis votre ordinateur grâce à votre courtier en ligne, vous avez accès à tous les produits financiers qui vous permettent de profiter de la croissance des états et des entreprises de tous les pays du globe. Alors pourquoi se limiter au CAC40 qui depuis 10 ans est en stagnation ? Pourquoi se limiter au livret d’épargne de l’hexagone ? Un investisseur moderne met en concurrence les dividendes et les obligations du monde entier pour optimiser son épargne et bénéficier de la croissance à 2 chiffres de certains pays du globe.

Alors, intéressé par le Nigéria, Singapour, le Brésil, la Corée du Sud ou l’Australie ? Suivez les 10 points qui vous permettront de faire voyager votre épargne…

1. Les obligations d’Etat

Si vous croyiez à la hausse durable de la croissance d’un pays et que vous voulez sécuriser votre épargne achetez de la dette. Les agences de notations sont souvent décriées par les professionnels du « choquing » sur les plateaux télé. Mais ils offrent des avis précieux sur la capacité d’un Etat a rembourser sa dette (=obligation) et donc d’honorer les épargnants. Voici une map monde qui résume les notations des pays du monde entier, vous pouvez aussi vous rendre ici pour voir le détail : http://chartsbin.com/view/1177 

notes des pays du monde entier

2. Indices nationaux de référence via les trackers

Vous connaissez le CAC40 en France, le DAX en Allemagne ou le Nasdaq aux Etats-Unis. Mais connaissez vous le Bovespa Brésilien ou le COLCAP Colombien ? Il est temps de s’intéresser à ces indices qui sont d’excellents moyens de profiter de la croissance d’un pays car ils sont en règle général le reflet de l’évolution économique d’un pays. Via les trackers de vos courtiers en ligne, plus de 80% des indices mondiaux vous sont désormais accessibles et vous pouvez en profiter dès aujourd’hui… En 2013, les 5 indices boursiers les plus performants ont été :

  • Japon: +34%
  • Emirats Arabes Unis: +28%
  • Argentine: +27%
  • Koweit: +23%
  • Philippines: +20%

Quand on compare à notre livret A à 2%, ça laisse songeur… Voir le détail des indices mondiaux ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d’indices_boursiers

3. Jouez la monnaie à la hausse ou à la baisse

Vous avez surement déjà entendu parler du Forex, le marché international des échanges de monnaies. Vous pouvez en effet acheter ou vendre des devises très facilement sur internet car c’est un marché 100% dérégulé, accessible 24h/24 avec des effets de leviers très importants. Mais si vous voulez l’utiliser dans le cadre d’un investissement sur la croissance d’un pays il va falloir étudier soigneusement la politique commerciale de ce pays en question.

En effet, croissance forte ne veut pas dire monnaie forte. Les Etats utilisent leur monnaie comme des instruments commerciaux et c’est leur stratégie dans les échanges internationaux qui vont vous permettre de miser sur telle ou telle devise nationale. Ainsi, la Chine avec une croissance a presque 2 chiffres depuis 10 ans reste avec un Yuan sous évalué, la France a la croissance molle persiste à subir les conséquences d’un euro fort et le Dinar Koweitien est la monnaie la plus forte du monde à 2,5€ alors que c’est un pays qui repose sur l’exportation de pétrole… Voir la liste des monnaies du monde

4. Achetez des actions exotiques

Thales, Cap gemini, Steria, Total… Non mais vous n’en avez pas marre !! Le monde s’offre à vous et les radios spécialistes de l’économie nous rabâchent les oreilles avec un discours franco français qui n’est plus adapté aux évolutions des bourses mondiales ! Alors faites vos valises (boursières je m’entends…) et allez chercher des actions sur les places financières du monde entier. Pour acheter des actions, 2 secteurs s’offrent à vous et sont intéressants pour leurs performances passées. Je vous conseille d’analyser soigneusement les entreprises high tech et les entreprises de biotechnologies en Europe / Asie et Etats-Unis. L’excellent article très illustré « Et si vous aviez investi 1000€ » sur Bourse Academy ou l’infographie de Mashable en témoignent, il y a fort à gagner avec les actions (dividendes compris).

si vous aviez investi 1000 $

5. Etudiez les sociétés françaises exportatrices

La France, l’Europe et tous les pays avancés ne sont évidement pas à mettre de côté. Profiter de la croissance mondiale c’est aussi suivre les conquêtes économiques des sociétés exportatrices. Quand Total s’installe en Afrique ou EADS vend des Airbus à Singapour Airlines, les actionnaires en profitent directement. Il est donc indispensable de maitriser la ligne EXPORTS des compte de résultats des sociétés françaises sur lesquelles vous avez investi. Une entreprises gagnantes ne peut plus se limiter au marché national pour satisfaire les besoins de croissance imposés par la marche économique mondiale tous azimuts.

6. Mais aussi les sociétés implantées

Plus que l’exportation, il faut aussi analyser les sociétés qui s’implantent directement dans les pays étrangers : Non pas forcément pour délocaliser leur production mais aussi et surtout leur force de distribution pour profiter de l’émergence de nouvelles demandes intérieures qui vont dicter les croissances de demain. Carrefour en Chine, Renault dans les pays de l’Est ou Danone en Argentine. Ce sont ces entreprises françaises qui sont les plus à même de relayer indirectement la croissance des pays émergents dans votre portefeuille boursier.

Les entreprises françaises face aux pays émergents par LaCoteBleue-TV

7. Achetez directement ou indirectement des matières premières

Misez sur un pays ou une région du monde c’est aussi s’intéresser à sa capacité d’extraction des matières premières présentes dans ses sous sols. Une demande mondiale de pétrole doit vous intéresser à miser sur les pays du golf. L’essor des objects technologiques doit vous pousser à regarder ce qu’il se passe sur les métaux précieux. Et la fin programmée du nucléaire devrait vous alerter sur les pays producteurs d’uranium. Chaque mouvement géostratégique et commercial est un signal sur les matières premières à analyser.

les matières premières dans le monde
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Exemple classique d’analyse sur les matières premières :

En cas de crise mondiale l’or à tendance à monter assez rapidement. Miser sur l’or c’est aussi miser sur ses pays producteurs comme La Chine, l’Afrique du Sud ou le Pérou.

8. Misez sur l’immobilier à l’autre bout de la planète

Attention, j’en vois déjà certains m’expliquer qu’ils ne vont pas faire un voyage au Burkinafaso ou en Sierra Leone pour acheter un appartement qui leur fera bénéficier de l’explosion du prix du mètre carré dans ces régions du monde. Mais non ! Il y a bien d’autre manière de bénéficier de la hausse du prix de la pierre dans les pays émergents, en particulier investir dans les sociétés immobilières (gérants, promoteurs, fonds, etc.). Il a été tout à fait possible d’investir sans se déplacer dans une immobilière à Miami après la crise des subprimes pour gagner jusqu’à 120% de son capital de départ en moins de 3 ans. Mais il est aussi désormais possible d’investir dans des sociétés immobilières à Dubai, au Nigeria ou en Afrique du Sud.

immobilier dans le monde
Cliquez sur l’image pour voir l’article du JDN

9. Etudiez soigneusement les fonds internationaux spécialistes d’une région du monde

Vous n’êtes pas forcés d’être les acteurs principaux de votre gestion d’actif. Vous pouvez laisser la gestion de votre épargne à des professionnels qui sont spécialisés dans l’investissement sur des régions du monde que vous suivez avec attention. La liste de ces fonds que l’on appelle aussi OPCVM, sont disponibles sur des sites spécialisés comme Boursorama par exemple.

10. Pour les moins frileux, misez sur la baisse : « Shortez »

Les plus grands traders de tous les temps n’ont pas forcément gagné leur fortune sur des périodes d’euphories boursières. Parfois, certains d’entre eux ont profité de Krach, c’est à dire de chute colossale de valeurs boursière en utilisant un outil qui s’est généralisé dans les années 1990 : Le short, c’est à dire un pari à la baisse. La crise des subprimes, la crise de la dette de l’argentine ou de la Grèce ont été l’occasion pour de nombreux traders de confirmer leurs position et accumuler d’importants profits. L’histoire de John Paulson ou des 10 plus beaux trades de tous les temps pourraient donc vous intéresser…

Avec tous ces conseils, vous avez désormais les cartes en mains pour faire voyager votre épargne aux 4 coins de la planète. Il est possible depuis son salon d’investir dans les croissances du monde entier et il serait dommage de ne pas en profiter…

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

5 Comments
  1. Alexandre NOIRET

    21 novembre 2013 at 16 h 12 min

    Idée intéressante. Une simple remarque: la croissance doit être ajustée à l’inflation! Prenez le cas de l’Argentine dans votre infographie, croissance de +8.3% certes, mais inflation de 25%… Certainement pas un pays où il y aura de beaux sapins de Noël…

    • Julie

      21 novembre 2013 at 16 h 16 min

      C’est très juste. Même si pour l’Argentine et l’Iraq par exemple c’est plus que flagrant, il faut aussi penser à cet élément pour un pays comme la France. Avec une inflation même limitée à 2% on arrive à des niveaux de croissance très inquiétants… Merci en tout cas Alexandre pour cette remarque d’expert. A très bientôt.

  2. bg

    22 novembre 2013 at 16 h 25 min

    Bel ET bon article !
    Bravo pour cette rédaction plus que fournie, précise et détaillée, si tous les articles du Net pouvaient y ressembler l’on aurait bien plus de renseignements complets rapidement …
    Et, bien l’idée d’incorporer une Infographie également, ça ne donne que plus d’impact visuel.
    bg

  3. Vincent Durivage

    27 novembre 2013 at 16 h 23 min

    Très bon article ! Les infographies sont très bien faites et l’article apporte beaucoup d’information. Bravo.

  4. Gagnerdelargent.tv

    11 janvier 2015 at 22 h 09 min

    C est un veritable plaisir de vous lire avec cette article, je vous remercie enormement !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *