Comment invalider un scénario ?

398 vues 4 Commentaires

Aujourd’hui, petit article sur l’analyse technique et ses scénarios. En effet, lorsque vous planifiez votre journée, il est en général inscrit sur votre graphique la zone d’entrée qui vous intéresse, ainsi que les zones où le stop est touché, une autre zone où le take profit est touché. Qu’en est-il des invalidations de scénarios, surtout lorsque celui-ci semble a priori évident…

L’analyse technique et sa notion de scénario

Un scénario dans une analyse technique, c’est dans l’idée, essayer de prédire où va aller le cours de manière logique. Vous faites sur votre graphique une petite projection des cours pour les 20 prochaines séances par exemple, et vous voyez à peu près où peut vous mener le scénario que vous inscrivez.

Les scénarios sont amenés quoi qu’il arrive à se valider ou à s’invalider. En général, on opte toujours pour un scénario principal et un scénario « de secours » pour voir lequel valide, et lequel est invalidé.

Exemple de scénarios

DE30 scénarios

Voici par exemple un graphique marqué par deux scénarios différents (flèches en noir et rouge). En noir, vous avez le scénario principal suivant :

Le cours du Dax en données hebdomadaires évolue dans un triangle symétrique et nous nous approchons de la borne haute du triangle, j’attends donc qu’un pull back fasse tomber le cours sur une zone clé à 9507. Puis une fois arrivé sur 9507, le rally de Noël pourra commencer et ira tout droit sur 11405 en cassant le triangle symétrique par le haut.

Puis le scénario comporte quelques conditions tout de même pour que celui-ci soit invalidé (flèches rouges) :

Si la hausse en cours va trop vite et casse le triangle par le haut sans faire de pull-back, alors je m’attends à ce qu’on aille chercher les plus hauts de l’année soit 12357, même chose si pendant le pull back, le dax casse le bas du triangle par le bas, alors il ira chercher le dernier support en bas, c’est à dire 8326 selon les retracements de fibonacci.

Notez tout de même que ce scénario n’est absolument pas farfelu : les 5 vagues d’eliott haussières sont terminées, et nous entamerions ici la dernière vague des trois vagues de correction qui suivent généralement les 5 vagues d’impulsion.

Confirmation avec les vagues d’Elliott

DE30 scénarios EW

Comme vous le voyez ci-dessus, les vagues d’Elliott confirment que le scénario principal est fort probable car nous entamerions la vague B-C correctrice.

Toujours penser à avoir un plan B

Préparer un scénario c’est très bien, mais il y a une chance, même infime que le scénario ne puisse pas coller et que vous vous retrouviez en invalidation, il faut donc penser éventuellement à ce qu’il peut se passer dans notre scénario actuel (exemple ici : cassures de supports ou résistances obliques etc.) et savoir au moment opportun se retourner pour éviter le mode espoir.

On met un stop loss à la limite de l’invalidation du scénario

A vrai dire, je ne serais pas d’accord avec cela, puisqu’on peut se faire sortir par une mèche et voir le cours partir dans son sens quelques périodes plus tard. En revanche, le stop loss doit être mis de manière stratégique : il faut observer les mèches précédentes lorsqu’elles ont tapé un support oblique, et mettre le stop loss légèrement en dessous de la limite d’invalidation du scénario pour que le trade puisse partir sans problème.

Un scénario est rejeté à la clôture de la bougie

Le plus important, c’est le cours de clôture de nos bougies, on peut très bien aller en dessous de 9508 par exemple sur le Dax, mais tant qu’on ne clôture pas en dessous, le scénario est toujours viable !

En résumé

  • Notez vos scénarios sur le graphique pour faciliter la lecture
  • Proposer plusieurs scénarios alternatifs au scénario principal
  • Savoir réagir lorsque le scénario s’invalide : on prend sa perte et on change de sens selon ce qui est prévu.
  • Stop loss légèrement éloigné de la zone d’invalidation du scénario : on n’oublie pas les mèches !

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

4 Comments
  1. Martin

    20 novembre 2015 at 15 h 50 min

    Merci pour cet article tres concis, on en redemande des comme ça. Je suis tout a fait d’accord vous, la plus grande qualité d’un trader c’est de pouvoir anticiper

    • Quentin

      23 novembre 2015 at 22 h 19 min

      Il n’y a pas de problème. J’en fais sur tous les sujets qui peuvent potentiellement vous intéresser. N’hésitez pas si jamais vous souhaitez qu’on parle d’un sujet en particulier pour le mettre dans un article ! 🙂

  2. Greg

    20 novembre 2015 at 18 h 45 min

    oui il n’est pas rare dans les grandes sociétés d’investissement de travailler sur plus de 10 scénarios différents.

    • Quentin

      23 novembre 2015 at 22 h 20 min

      c’est ce à quoi je pensais, bien que travailler sur 10 scénarios potentiels doit être très difficile et plutôt axé sur le long terme. C’est l’expérience qui fait tout comme on dit 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *