Pourquoi le CHF et le JPY sont-ils deux devises refuges ?

559 vues Laisser un commentaire

Lors de paniques financières, les investisseurs cherchent à se protéger en délaissant leurs actifs risqués pour s’orienter sur des actifs sans risque ou des valeurs refuges. Des monnaies peuvent jouer ce rôle.

Le franc suisse et le yen japonais comme valeurs refuges

On notera dans le choix des investisseurs, un intérêt particulier pour le franc suisse et le yen japonais pendant les crises financières ou un peu avant. Mais pourquoi ces deux devises là et pourquoi pas le dollar américain, qui lui, s’échange presque partout dans le monde ?

L’idée de valeur refuge

Trader le dollar, une valeur refuge

Pour ce faire, nous commençons par définir les notions de « valeur refuge » et   d’« actif sans risque ». Ce dernier terme désigne une dette sans risque de défaut, qui offre donc des rendements sûrs. Au contraire, les « valeurs refuge » ont des rendements aléatoires, qui sont corrélés négativement au cycle financier ; elles ont ainsi tendance à procurer des rendements positifs pendant les crises. En contrepartie, leurs excès de rendement anticipé (ou « primes de risque ») sont négatifs sur le long terme.

Nous considérons donc une monnaie comme une valeur refuge si deux conditions sont réunies : premièrement, sa prime de risque est négative sur le long terme ; deuxièmement ses excès de rendement sont positifs en moyenne durant les crises.

Seules deux monnaies, le franc suisse et le yen, satisfont les conditions pour être des valeurs refuges, car elles ont bien des excès de rendements négatifs sur le long terme (respectivement de -0,1 % et -1,1 % en moyenne annualisée) et positifs pendant les crises (respectivement de 2,3 % et 10,3 %, voir graphique). Pendant les crises sévères, la rentabilité de ces deux monnaies augmente encore atteignant 8,5 % pour le franc suisse en moyenne et 25,3 % pour le yen.

Eviter la livre sterling pendant les crises

La livre sterling est la devise qui perd le plus de sa valeur pendant les grandes crises financières : elle peut perdre jusqu’à 28% de sa valeur comme ce fût le cas lors de la crise des subprimes en 2008.

Se créer un portefeuille de valeurs refuges

Pour ceux qui tradent le forex uniquement, il est possible de se protéger en faisant de la gestion de portefeuille. Pour un compte en Euros, dont la monnaie est susceptible de se dévaluer, il vaudra mieux vendre les paires EUR/JPY EUR/CHF et acheter XAU/EUR (De l’or libellé en euros). On peut éventuellement prendre un risque supplémentaire en vendant les paires GBP/JPY et GBP/CHF puisque le GBP perd de la valeur tout comme l’Euro en période de crise.

Ce qu’il faut éviter

Eviter de payer ou vendre deux devises refuges entre elles, d’abord cela ne présente aucun intérêt puisque vous allez devoir faire votre plus value sur la monnaie qui s’évalue le plus vite, et le rendement par paire ne pourra pas excéder 3/4% puisqu’elles évoluent dans le même sens.

Eviter également d’acheter de l’or libellé en yens japonais ou en franc suisses, car la performance serait contrée par une appréciation de ces deux devises.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *