CFD : Qu’est-ce qu’un effet de levier ?

634 vues 3 Commentaires
CFD comparés aux options binaires

cfdLes investisseurs particuliers sont de plus en plus nombreux à tenter l’aventure du trading en ligne, grâce à de nouveaux produits dérivés, accessibles et manipulables par le plus grand nombre. Parmi ces nouveaux produits d’investissement et instruments financiers, figurent les options binaires et les contrats sur différence, ce que l’on appelle communément les CFD. Ces deux produits structurés sont sans surprise nées aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Ainsi les contrats sur différence sont nés à la City de Londres au milieu des années 90. Tandis que les options binaires, aussi appelée options digitales sont nées à la bourse de Chicago, elles ont été autorisées aux trading par les particuliers en 2008. Les CFD et les options binaires sont dorénavant largement utilisées en Europe et en Asie, cependant les contrats sur différence sont interdits aux États-Unis, en raison de restrictions imposées par la Securities and Exchange Commission, l’homologue de l’Autorité des Marchés Financiers français l’AMF. Ces deux produits dérivés ont en commun leur facilité d’utilisation, ainsi que le recours à l’effet de levier pour générer de forts rendements, ainsi il n’est pas rare pour les options binaires de proposer des rendements dépassant les 500 %. Dans cet article intitulé CFD : Qu’est-ce qu’un effet de levier ? Je vous propose de revenir sur le fonctionnement et les risques de la spéculation avec ses instruments de trading.

Principe de fonctionnement des contrats sur différence

C’est sur le second marché, et non sur le marché principal communément appelé la bourse que l’on peut spéculer et trader les CFD. C’est un marché de gré à gré qui fonctionne de la même manière que celui du Forex, c’est-à-dire qu’il n’existe pas d’intermédiaire entre les participants. Tout comme les contrats à terme, ces instruments financiers utilisent l’effet de levier, toutefois les CFD requièrent des appels de marge moins important que les contrats à terme. Le CFD est un instrument financier sous forme de contrat permettant de spéculer un actif sous-jacent sans pour autant le posséder ou l’acheter immédiatement. Le principe de fonctionnement est relativement simple, si la valeur de l’instrument en question lors de la fermeture du contrat est supérieure à la valeur au moment de l’achat, le vendeur doit payer la différence à l’acheteur ; si la valeur est inférieure, l’acheteur doit payer la différence au vendeur, c’est la raison pour laquelle l’on appelle cet instrument de trading contrat sur différence. Lorsque l’on achète un CFD, l’on ne doit s’acquitter que de la marge requise, une somme servant principalement à couvrir les pertes possibles auprès du courtier en ligne. Ce qui veut dire qu’en réalité l’on emprunte de l’argent afin d’acquérir le contrat, et comme pour tout emprunt, il faut payer des intérêts, ce que les brokers appellent généralement des intérêts de financement. C’est la raison pour laquelle il est préférable de spéculer à très court terme lorsque l’on trade les CFD. En effet, les positions ouvertes et closes dans le même jour ouvré ainsi que les positions short (nette vendeur) ne sont par exemple pas soumises à ces intérêts sur position en CFD.

Les transactions à effet de levier, ou transactions sur marge

effet-levier-3Les transactions à effet de levier que l’on appelle aussi transactions sur marge sont au cœur du fonctionnement des CFD, elles peuvent être vues sous deux angles différents, d’une part celles-ci permettent d’amplifier de faibles variations quotidiennes, c’est le fameux effet de levier, il permet aussi de ne déposer qu’une partie du montant que l’on souhaite investir, c’est ce que l’on appelle le niveau de marge. Ce qui a deux conséquences, ainsi lorsque le sous-jacent évolue significativement de façon opposée à la position ouverte et que le niveau de marge déposé (c’est-à-dire les fonds déposés sur votre compte de trading) ne suffit plus à couvrir les pertes, le broker demandera aux traders d’effectuer un dépôt supplémentaire sur son compte, ou de réduire voir de clôturer la position.

Conclusion

Ces niveaux de marge varient selon les brokers de CFD, la classe d’actif utilisée (actions, indices, devises, matières premières…) et le niveau du sous-jacent. Certains brokers proposent des niveaux de levier pouvant aller jusqu’à 200 ce qui équivaut à une marge minimum de 0,5 %. Ainsi en immobilisant seulement 1 000 euros, avec ce type de levier il est possible d’atteindre une exposition de 200 000 €. Attention toutefois, car si cet effet de levier permet de multiplier les profits si le sous-jacent évolue dans le sens contraire du scénario de trading, il peut aussi multiplier les pertes, et dans le cas des CFD, celles-ci peuvent dépasser le solde déposé sur le compte de trading, contrairement aux options binaires dont les pertes sont limitées au capital investi.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

3 Comments
  1. Alain

    10 septembre 2015 at 14 h 00 min

    Malheureusement beaucoup de traders novices confondent encore trop souvent cfd et options binaires.

  2. Greg

    10 septembre 2015 at 14 h 05 min

    Pire encore que la confusion entre cfd et OB, l’effet de levier pour un débutant est la cause principale de ruine, couplés au pertes supérieures a l’investissement de base c’est un cocktail létal….

  3. robert

    10 septembre 2015 at 14 h 07 min

    Tout a fait d’accord avec toi Alain, d’autant plus que les produits dérivés peuvent etre tres dangereux si on ne les utilisent pas avec un minimum de précautions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *