Quel capital faut-il pour trader sur les futures ?

901 vues Laisser un commentaire

Le marché des futures, c’est un marché réglementé par des régulateurs tels que CME, Eurex, BATS, etc… ce qui diffère grandement des CFDs qui sont un marché où les transactions se font de gré à gré. Mais quel capital faut-il exactement sur les futures et pourquoi ?

Entre marché réglementé et transaction de gré à gré

La principale différence qui fait que le marché des futures est LE meilleur marché pour investir en bourse, c’est l’exécution des ordres. Un broker CFD fournira ses cotations, tandis que le broker futures devra se fier aux ordres limites présents sur chaque prix pour pouvoir fournir ses prix.

C’est à dire que si quelqu’un vend sur le marché des futures, ce sera un contrat d’achat limite qui sera exécuté de l’autre côté. Alors que le broker CFD lui, va devoir se couvrir sur les futures pour hedger les positions des clients : ils jouent contre nous dans une moindre mesure.

Des différences pour la marge demandée

Un broker CFD vous demandera des marges très faible et vous offrira un effet de levier qui peut aller jusqu’à 1/400 tandis que sur le marché des futures, il faudra non seulement bloquer une marge conséquente (par exemple 1 lot de cac 1965€ de marge contre 410€ chez un broker CFD), mais en plus payer les flux d’informations, la plateforme, et des commissions…

Le capital nécessaire sur les futures

Sur les futures, il est impossible de fractionner un lot, un lot doit être rentré minimum et vous ne pouvez pas sortir en plusieurs fois. Si certains brokers vous proposent désormais les mini lots sur le forex, sachez que cela n'empêche pas qu’il faille énormément de capital pour trader sur les futures.

La bonne école vous dira qu’un capital d’au moins 100.000 euros est nécessaire pour ne pas cramer un compte, moi je préfère dire qu’à 20.000 voire 30.000 euros on peut trader sur les futures en évitant les carnets légers.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *