Quand le #Brexit fait peur aux allemands

1077 vues Laisser un commentaire

Les entreprises allemandes font machine arrière dans leurs investissements en Grande-Bretagne, voyant là-bas un risque d’un Brexit par le référendum qui doit avoir lieu le 23 juin. Et les entreprises allemandes ne cessent de répéter qu’un Brexit aurait des conséquences désastreuses pour les deux économies.

6% de moins qu’au trimestre précédent

L’investissement direct des entreprises allemandes sur le sol anglais a diminué d’environ 6% pour retomber à 4,4 milliards d’euros au premier trimestre 2016, selon des chiffres publiés par la Bundesbank.

« Une sortie de l’union européenne signifie une grande incertitude pour les investissements allemands » prévient Markus Kerber, Directeur de la BDI.

« Les entreprises sont en train de réagir à cette éventualité et ils sont en train de repousser à plus tard, voire carrément annuler certains projets outre manche ».

Un éventuel Brexit créerait une crise économique sur 2 ans

Toujours selon Markus Kerber, une sortie du Royaume-Uni pourrait avoir des conséquences catastrophiques sur l’économie Européenne et anglaise. Les effets du Brexit sur l’investissement outre manche pourrait avoir des effets néfastes pendant deux années entières. Il faut rappeler que les entreprises allemandes sont une grande part de l’investissement étranger au Royaume-Uni, en effet les entreprises allemandes emploient quelques 500.000 personnes au Royaume-Uni surtout dans les services de transport, d’énergie et de la vente en gros.

Prenons l’exemple de Siemens qui est plutôt bien implanté au Royaume-Uni, un Brexit mettrait fin à toutes ses activités car il serait impossible de prédire les nouvelles conditions légales et les prix à l’exportation, au cas où le Royaume-Uni mettrait une taxe sur les importations comme le fait les Etats-Unis à l’heure actuelle. C’est beaucoup trop de composantes hasardeuses qui pourrait mettre l’activité de Siemens en péril, d’où un arrêt des projets avec le Royaume-Uni.

Le Brexit rendrait le Royaume-Uni beaucoup moins attractif

Le Brexit, c’est aussi l’assurance d’avoir un pays beaucoup moins attractif par manque de partenariats avec l’Europe qui représente quand même le deuxième PIB mondial après les Etats-Unis. Enormément d’entreprises n’auraient d’autre choix que de se rabattre sur l’Europe, qui est un marché avec beaucoup plus d’occasions de gains que sur le marché anglais…

Pour rappel, le Royaume-Uni est la cinquième destination favorite en termes d’investissement pour les allemands et le Brexit pourrait vraiment mettre en péril ces partenariats économiques.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *