En Bourse pensez rendements, rendements, rendements !

688 vues 7 Commentaires

RVB de baseAujourd’hui, lorsqu’il investit sur les marchés, le trader s’attend à avoir un important retour sur investissement. Il s’attend à faire d’énormes bénéfices sur ses placements. Ces rendements, parfois élevés, peuvent aussi être nuls. Dans ce dernier cas l’investisseur, au lieu de faire des gains, enregistre des pertes.  Plusieurs phénomènes du marché interviennent et influent sur les résultats finaux du spéculateur. Quels sont ces phénomènes ?  Comment éviter les pertes ? Et comment faire pour avoir de bons rendements ? Avant de répondre à toutes ses questions il convient au préalable de savoir ce que l’on entend par rendement et les différents types de rendements qui existent sur les marchés financiers.

La Bourse mode d'emploi – Quel produit… par Actionaria

Définition du rendement en bourse

money market chartLe rendement est un critère d’appréciation d’une valeur cotée en bourse. C’est le revenu annuel d’un titre de propriété, de créance, d’une action, ou d’une obligation sur le marché boursier. Ces revenus sont mesurés, lorsqu’il s’agit d’une action en pourcentage, et ils sont égaux au rapport entre le dividende de l’action et son cours. Lorsqu’il s’agit d’une obligation, ces revenus sont mesurés au rapport de leur coupon sur la valeur de l’obligation. Les revenus sont élevés lorsqu’ils sont supérieures à 5% ils sont nuls lorsque la société ne distribue pas de dividende. En bourse, plus les cours montent, plus les profits diminuent et inversement, plus ils baissent, plus les gains augmentent. Il existe plusieurs types de rendements : Le rendement actuariel brut, est le rendement réel d’une obligation, à un moment donné, qui prend en compte tous les éléments particuliers attachés à cette obligation tels que : taux nominal, prime d’émission, prime de remboursement, durée de vie, date de paiement des intérêts. Le rendement de l’action, connu sous le nom de « Dividend Yield », indique le pourcentage de dividende versé aux actionnaires par rapport au prix actuel de l’action.

En théorie, plus le rendement net est élevé, plus l’investissement est avantageux. Mais se méfier des rendements élevés. Deux facteurs jouent sur le niveau du rendement : l’importance du dividende et le cours de l’action. Par conséquent si un rendement est élevé, on se posera la question de savoir si la société a fait de bons résultats et en distribue une grande part aux actionnaires ou si le cours de son action très bas, ce qui donne un rendement élevé.

Mes conseil pour de bons rendements

Placer-ses-économies-en-boursePour amasser d’importants gains l’investisseur peut jouer sur trois fondamentaux. Celui des valeurs de croissance pour commencer. Il s’agit là de croissance à long terme permise par des évolutions profondes. Elles peuvent être techniques comme le paiement sans contact, démographiques comme le vieillissement de la population, sociales comme l’élévation du niveau de vie de zones émergentes. Elles entraînent pour les entreprises concernées une amélioration structurelle des volumes et des marges. On peut acheter ces titres même à un prix relativement élevé, leurs qualités les mettant souvent à l’abri, même en cas d’une baisse des marchés. Par ailleurs, ils offrent un rapport dividendes nettement supérieur à celui du marché actuellement au-dessus de 4%. Le deuxième pilier sur lequel s’appuie ma méthode est celui des valeurs de rendement. Ce sont des groupes dont la maturité est suffisamment grande pour que les dividendes versés représentent une part importante des bénéfices, sans remettre en cause les investissements, et donc la croissance. On évitera, bien sûr, toutes les sociétés dont le rapport dividende/cours élevé en apparence est seulement le reflet d’un effondrement de la valorisation boursière. Le rendement est toujours un critère qui s’apprécie sur la durée.  Enfin, le troisième pilier est constitué de titres susceptibles de doper la performance du portefeuille. Il peut s’agir de sociétés très décotées pour lesquelles nous escomptons un rebond, de sociétés pouvant faire l’objet d’une offre de rachat, de valeurs en retournement. Le potentiel de hausse est plus important que dans les deux autres piliers, le risque plus élevé aussi. Ce dernier pilier nous oblige aussi à ne pas nous cantonner aux seules valeurs du CAC 40 pour aller piocher dans les moyennes et petites capitalisations boursières.

Conclusion

Investir sur le marché financier signifie en Bourse pensez rendements, que cela soit sur le marché des actions, les obligations, le marché matières premières, ou encore à l’aide de véhicules d’investissement exotiques comme les trackers warrants ou options binaires, est guidé par le rendement de ces actifs en rapport aux risques pris. Il s’agit donc pour les traders d’effectuer le meilleur arbitrage en fonction de leurs capacités d’investissement et leur bagage technique.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

7 Comments
  1. Jean

    28 mai 2014 at 21 h 58 min

    Merci pour tous les conseils que vous donnez dans cet article. c’est vraiment utile pour faire de bons rendements.

  2. thomas

    28 mai 2014 at 22 h 05 min

    bonjour,
    votre article m’intéresse particulièrement. Car il m’a permis de savoir qu’un rendement élevé n’est pas sans risque.

  3. Sébastien

    30 mai 2014 at 11 h 31 min

    La course au rendement actuelle est biaisée par les gros acteurs profitant des taux bas, pour nous simples traders particuliers, le rendement maxi n’est pas la première contrainte, il s’agit plutot de survivre et d’engranger des gains réguliers

  4. franck

    2 juin 2014 at 15 h 29 min

    Bonjour,
    C’est un sujet qui me tient à cœur. En tant que spéculateur mon souci premier est le profit. Merci pour vos conseils.

  5. christophe

    2 juin 2014 at 15 h 41 min

    Excellent article. J’avoue que je croyais qu’un rendement élevé est forcement un bon résultat de l’entreprise. Mais votre article m’a montré qu’il peut être causé par une baisse du cours de l’action. Merci pour les éclaircissements.

  6. Jerome

    2 juin 2014 at 17 h 18 min

    Même si le rendement est le souci principal de l’investisseur, le risque de perdre tout devrait aussi l’inquiéter. Car c’est une réalité que de tout perdre en voulant gagner trop. Donc gars aux traders trop avides

  7. Artur

    2 juin 2014 at 17 h 24 min

    En bourse le risque est un élément central. Chaque fois qu’on spécule sur quelque chose on prend des risques. Comme le dit l’adage qui ne risque rien n’aura rien. Alors il faut oser prendre des risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *