Boeing est loin devant Airbus, pourquoi cela

1496 vues 6 Commentaires

Airbus-boeing_ordercomparision_2010Boeing, le géant américain de l’aéronautique et Airbus ont toujours coexisté dans la concurrence. En effet, l’histoire témoigne de cette adversité qui oppose sans cesse les deux plus gros constructeurs d’avions au monde. Les hostilités semblent débuter vers les années 1970 avec le lancement du premier A300 d’Airbus. C’est alors que Boeing se voit menacer sur son propre territoire où il était le seul à imposer de lois. En réponse à cette offensive européenne, Boeing présente son avion dénommé B767. Mais Airbus ne permettra pas à son rival de savourer encore longtemps sa victoire avant de mettre sur le marché un modèle identique qui est le A310. C’est ainsi que vont se succéder les productions jusqu’au A380 de Airbus le plus gros avion au monde. Cet avion venu défier le B747 de Boeing permettra de propulser son constructeur encore haut. Mais  le lancement officiel du B787 en 2004 permet a Boeing de littéralement déposer son concurrent européen Airbus. Cet avion révolutionnaire devrait connaitre un succès spectaculaire. En effet, l’appareil à été conçu pour séduire bon nombre de compagnies aériennes dans le monde et devrait les pousser à passer d’importantes commandes auprès de l’avionneur Américain. Avec cette innovation de pointe, le constructeur américain va prendre les rênes de l’aviation civile. Découvrez dans cet article les raisons du succès de Boeing.


Airbus vs. Boeing: Who Comes Out Top Trumps par WSJ_Live

Le B787 un succès pour Boeing

boeingLes performances actuelles des deux plus grands avionneurs au monde est la conséquence de leurs stratégies passées. En effet, en mettant au point le A380, Airbus avait pensé que l’avenir de l’aviation civile résidait dans les gros porteurs, des modèles à moindre frais. Cette stratégie même si elle rencontre quelques problèmes a connu tout de même un succès remarquable. Car cet avion a permis de concurrencer le B747 de Boeing qui était alors l’avion continental. Cette idée d’Airbus de construire un appareil de ce genre est soutenue par sa vision du futur de l’aviation. Pour le constructeur européen, l’A380 devait être un avion qui devait abolir les lignes secondaires. Ce modèle quadrimoteur était bien partit pour gagner le marché. Mais l’initiative de Boeing de penser autrement n’a pas manqué de payer. En effet, pour le géant de l’aéronautique américain, il ne s’agit pas de construire un très gros avion mais de mettre sur pied un avion de ligne très performant. C’est ce que Boeing a réalisé avec succès avec son B787. Cet appareil spécialement conçu  pour faire de grandes distances à toute vitesse consomme peu d’énergie. Ce qui va d’ailleurs beaucoup plaire aux compagnies aériennes qui y voient un moyen de réduire leurs dépenses énergétiques et de faire de gros profits. C’est ainsi que la célèbre compagnie aérienne All Nippon Airways sera le premier client à s’offrir le B787. Le nombre de commande va augmenter avant même son premier vol. Ce qui témoigne de la réussite de cette entreprise qui figure désormais à la première place mondiale.

Boeing toujours en tête devant Airbus

airbusLe succès du géant de l’aéronautique américain semble perdurer cette fois. En effet, malgré de légers problèmes liés à son avion révolutionnaire le 787 Dreamliner, Boeing affiche des résultats plutôt satisfaisants en 2013. Les  résultats de Boeing s’élèvent à 6,56 milliards de dollars contre 3,6 milliards d’euro pour Airbus. Des chiffres très révélateurs de la dynamique actuelle de Boeing. Une dynamique qui devrait le porter encore  longtemps en tête de fil du classement si le constructeur n’accuse pas encore de retard dans ses activités. Car c’est des livraisons toujours complètes et continues qui peuvent permettre à l’entreprise de réaliser des bénéfices. Faute de quoi, elle se verra confronter à des pertes liées au coup trop élevé de l’appareil. Des retards de livraison peuvent aussi décourager les clients au point d’annuler leurs commandes. Ce qui est très néfaste  pour la société. C’est dire que si Boeing veut garder sa place de leader il doit être plus ponctuel dans ses livraisons tout en étant performant. Par ailleurs, Airbus n’a pas encore dit son dernier mot. L’avionneur pourrait effectivement devenir numéro un mondial en adaptant sa production aux exigences des demandeurs même si les gros porteurs sont toute fois aimés des grandes compagnies aériennes. C’est un défi qui est à la portée d’Airbus qui a toujours su répondre par des arguments convainquant.

Conclusion

En réalité, les décisions prises par les deux plus gros constructeurs d’avion est à l’origine de leurs performances. Le choix d’Airbus pour les gros avions et celui de Boeing pour le 787 dreamliner sont au cœur des réalités actuelles.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

RELATED ITEMS
6 Comments
  1. Thomas

    17 juillet 2014 at 18 h 09 min

    C’est vrai que Boeing est devant son rival direct Airbus mais la situation peut à tout moment changer.

  2. george

    17 juillet 2014 at 18 h 17 min

    Effectivement le match est très serré entre les deux. Mais il convient de noter que les gros avions qui consomment beaucoup n’arrangent pas la clientèle qui préfère réduire le plus que possible sa dépense énergétique.

  3. hector

    17 juillet 2014 at 18 h 17 min

    C’est normal que les compagnies aériennes fuient ce genre d’appareils car les matières énergétiques ne cessent pas de grimper.

  4. Leon

    17 juillet 2014 at 18 h 18 min

    Intéressant article. A vous lire, je comprends pourquoi le constructeur américain domine

  5. le potter

    16 août 2015 at 15 h 03 min

    l’avenir d’airbus est prometteur; et que chaque avioneur n’oublie pas l’objectif principal a savoir la consomation d’energie

  6. Michel rocard

    4 juillet 2016 at 18 h 20 min

    je crois que avec ce monde en plein mutation.boieng aura du mal à maintenir la place de leader dans le monde dans la decenie à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *