Après deux mois de calme, les marchés américains commencent leur purge

448 vues 2 Commentaires

La prise de bénéfices aux États-Unis a commencé a tourner au vinaigre lors des dernières heures avant ce week-end. Avec deux mois de calme, les indices américains avaient enchaîné 40 séances sans dépasser un range supérieur à 1%. Nous allons voir comment tout cela est arrivé.

Un jour pour tuer 1 mois de hausse

La hausse du mois d’août s’est accompagnée de faibles volumes tout au long du mois précédent, indiquant que les opérateurs et une majeure partie des intervenants sur les marchés n’étaient pas présents. Vendredi 9 septembre signe donc leur retour, car ils attendent en général une purge pour pouvoir retrouver un marché qui les intéresse. Serait-ce enfin le bon moment pour espérer le retour de la volatilité ? Espérons-le car ces moments sont les plus fructueux et les plus intéressants quand on trade.

Le VIX en forte hausse

Si on observe le VIX, on peut entrevoir un retour à la hausse. Vendredi dernier, c’est une hausse de plus de 30% qui fut à l’honneur, et on verra si lundi en dira davantage sur ce que les États-Unis veulent faire de leur marché. Ce qui est sûr, c’est que les fondamentaux ont en réalité peu évolué depuis le Brexit. La baisse de vendredi signant la deuxième plus forte baisse depuis le Brexit dont l’événement risque encore de nous mettre en haleine tant les composantes de la sortie restent encore inconnues.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

2 Comments
  1. christian

    15 septembre 2016 at 9 h 29 min

    tout a fait d’accord, l’on a pas encore réellement vu les effets post brexit sur le marché. Quant au VIX il a pour habitude de fluctuer fortement apres les déclarations des grands financiers de ce monde

  2. thierry

    15 septembre 2016 at 9 h 38 min

    N’oublions pas le marché américain représente le coeur du système financier mondial, avec ses 2 flotteurs la city et Tokyo. Quitte a sacrifier les autres places, l’important est que Wall Street tienne bon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *