Actions : on achète ou pas ?

663 vues 3 Commentaires

Dans le contexte actuel, où les grands indices boursiers mondiaux sont en chute libre, on est amenés à se poser la question suivante : est-ce une bonne affaire, ou sommes nous a l’aube d’une nouvelle crise financière ?
Question qui parait simple mais il faut savoir que dans ce genre de situation là, il faut avoir le coeur sacrément accroché si on passe à l’achat maintenant.
Si les actions baissent encore, alors on aura une réelle opportunité de faire du long terme et d’engranger pas mal de bénéfices quand on parle d’épargne.

Pour un plan long terme, le PEA est idéal

Avant d’acheter quoi que ce soit, il faut savoir que la seule manière de faire du long terme, c’est d’aller se renseigner auprès de votre banque pour ouvrir un PEA (plan épargne en actions). Le PEA a un gros avantage fiscal qui est le suivant : au delà de 5 ans, vous ne payez que la part sociale au niveau des taxes. 15,5% sur les plus values engrangées, contre une moyenne de 30/40% avec les impôts sur les plus values habituelles.
Donc préférez un PEA plutôt qu’un compte titres si vous comptez faire du long terme. Le PEA a certes ce gros avantage, mais il a aussi un défaut : pour bénéficier de cette réduction fiscale, il faut bloquer son épargne sur ce PEA sans retirer d’argent. Donc autant dire qu’il vaut mieux mettre une épargne dont vous n’avez pas besoin dans l’immédiat pour bloquer cet argent. Il existe aussi une autre manière de procéder : faire des virements automatiques de votre compte courant vers ce PEA disons par exemple 75€/mois. Au bout d’un certain temps vous avez une somme non ‘négligeable dessus en plus de faire un bénéfice conséquent.
L’autre défaut, c’est que vous avez accès qu’aux actions françaises contrairement à un compte titres classique où vous avez accès au panel d’actions européennes et parfois même américaines (moyennant un joli coût quand même ) mais honnêtement sur le marché français, il y a déjà pas mal d’opportunités d’investissement long terme. Donc de ce côté là pas de soucis.

Le marché en lui-même

Ce n’est pas parce que vous avez un PEA d’ouvert qu’il faut se jeter tout de suite sur les actions. La patience est le facteur numéro un de gains, et donc il vous faudra attendre de réels signaux d’achats pour vous lancer dans l’investissement long terme. Il faut essayer de vous projeter le prix sur 5 ans. Si vous analysez une action et que vous pensez que celle ci montera dans les 5 prochaines années, lancez vous dessus, mais j’insiste bien sur le fait qu’il faille attendre le signal haussier pour investir . Comme le dit Warren Buffet : « l’investissement c’est un transfert d’argent qui va des plus impatients aux plus patients »
Dans l’État actuel des choses, il vaut mieux patienter et malgré tout, continuer à verser de l’argent sur son PEA sans investir dans les actions. Cet argent pourra servir quand le marché sera un peu moins hostile et bien plus propice à l’investissement moyen terme pour commencer.
D’un point de vue graphique, les bougies mensuelles sur les indices sont tout simplement monstrueuses
image
Il suffit de voir un graphique du cac40 mensuel pour voire qu’on arrive sur des niveaux atteints 27 mois plus tôt, ce retour en arrière d’un peu plus de deux ans montre bien que les prix actuels sont actuellement bas, mais pas encore assez bas pour faire du long terme.
De plus nous n’avons aucune confirmation haussière : pas d’avalement haussier , pas d’étoile du soir, pas de harami haussier…. Juste un petit excès baissier sur lequel on peut s’amuser à spéculer. En somme, cela reste extrêmement baissier pour l’instant. Et pour ceux qui ont déjà un PEA avec des positions ouvertes, je vous recommande d’abuser des BX4, outil qui permet de se couvrir quand on a une belle exposition aux actions.
Sinon, il y a aussi les options listées comme l’achat de puts cac40, les moins chères seront en dessous de 4000 points avec un rendement plutôt intéressant.
Et pour se couvrir, on peut également utiliser les options binaires moyen terme (fin de mois par exemple) pour assurer un rendement correct tout au long de la baisse. Attention toutefois à ne pas se laisser aller sur les options à très court terme car le nombre de trades multiplie le risque de perte.

Les supports psychologiques

Dans les grandes baisses telles que l’on connait actuellement, les supports psychologiques jouent un rôle clef, par exemple le pétrole est sous la barre des 30 dollars, cela signifie donc que la baisse est forte au point d’afficher 29 dollars par baril. L’eurostoxx pareil, il est passé sous la barre des 3000 points, le cac s’approche des 4000, le NASDAQ pareil…. Le Dow tient tout juste ses 16000 points et encore…
Ce genre de supports clé sont difficiles à casser et certains excès baissiers vont même nous amener au rebond.

Pour le stock picking

Pour le stock picking, c’est tout un art de choisir des actions qui vont monter malgré la baisse. Vous en avez toujours une qui sort du lot mais entre nous, il faut savoir la dégoter. Un coup d’œil aux graphiques, il faut essayer de trouver une action dont la tendance est haussière malgré la baisse des indices. Il est évident que les blue chips n’en feront pas partie car ce sont les premières à se faire degommer. Mais il faut trouver la petite action qui peut servir de hedge quand le marché baisse.
Pour savoir si une action est chère ou pas, on peut regarder son EPS (Bénéfice par action, en français). En général sous 12x c’est pas cher, entre 12 et 18x le prix est juste, et au dessus de 18x c’est un peu spéculatif, trop cher.
Cette méthode ne fonctionne pas toujours puisqu’elle a un trimestre de retard. Mais ce qu’il faut regarder également ce sont les perspectives de gains pour une société, et ça c’est probablement le plus important.
Toujours bien faire attention quand on fait du long terme, les fondamentaux sont très importants et les marges d’erreur bien plus élevées qu’à l’accoutumée .

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

3 Comments
  1. william

    26 janvier 2016 at 8 h 58 min

    Le marché actuel et probablement pour l’année à venir n’est pas fait pour les investisseurs a cœur de lièvre. la récente chute des bourses est une belle opportunité pour se renforcer. J’ai en effet du mal à croire que les banques centrales vont regarder la chute les bras croisés…

  2. xavier

    26 janvier 2016 at 9 h 01 min

    Il serait intéressant d’avoir un blueprint pour faire son stock picking dans les conditions de marchés actuelles. Le PEA à mon humble avis reste le meilleur véhicule d’investissement pour les placements de bon père de famille

    • Quentin

      27 janvier 2016 at 15 h 04 min

      oui, 7n placement peu risque aux niveaux actuels, surtout sur les parapetrolieres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *