Acheter des actions : faut-il miser sur les dividendes ?

789 vues 5 Commentaires

bourse-dividende-actionTout investisseur sérieux visant un objectif convenable pour sa stratégie à moyen ou long terme devrait à mon sens porter son attention sur le rendement qu’offrent les actions versant des dividendes. En effet les dividendes peuvent constituer près de 30 % de la performance boursière d’un portefeuille actions détenu sur plusieurs années, à condition bien sûr que les marchés soient haussiers. En effet certains économistes expliquent que le Dow Jones depuis 1900, doit 97 % de ses gains aux dividendes réinvestis. Toutes les sociétés ne versent pas de dividendes, parfois faute de moyens, c’est alors le signe d’une mauvaise santé financière, ou bien par choix, l’entreprise préférant utiliser ses ressources financières pour se développer. Les dividendes constituent une stratégie suffisamment rentable pour susciter la création d’une catégorie dédiée, le FCP (fonds communs de placement). Le PEA est un véhicule financier défiscalisé et qui permet lui aussi aux investisseurs particuliers d’investir dans les actions et donc de profiter du versement de dividendes. Le PEA et le PEA-PME disposent de nombreux atouts qui se sont encore renforcés ces dernières années, et ce dans un contexte de durcissement de la fiscalité sur les valeurs mobilières. Autant d’éléments à prendre en compte pour un investisseur se posant la question; Pour acheter des actions faut-il miser sur les dividendes pour préserver et faire croître son capital.

Le rendement, taux de distribution et fiscalité du dividende

Dividende-bourse-actionLa part de la fiscalité n’est pas négligeable dans les revenus apportés par les dividendes, ils sont soumis avant abattements à des prélèvements sociaux. Ceux-ci sont taxés à hauteur de 13,5 % pour les dividendes versés entre le 1er octobre 2013 et le 30 juin 2014 ou de 15,5 % pour les dividendes versés à partir du 1er juillet 2014. Les services fiscaux français effectuent ces prélèvements à la source lors du paiement des dividendes lorsque l’établissement payeur est établi sur le territoire français. Pour pouvoir toucher des dividendes, les actions doivent être détenues au minimum 24 heures avant la date du détachement du dividende. Le jour du détachement du dividende est fixé par l’assemblée générale des actionnaires. Pour miser sur les dividendes lorsque vous achetez des actions vous devrez comparer deux critères. Le premier étant ce qu’on appelle dans le jargon « la valeur de rendement », elle représente le rapport entre le dividende versé et le cours de Bourse d’une action donnée. Ainsi pour l’année 2014, le montant des dividendes versés à leurs actionnaires par les entreprises cotées en Bourse dans le monde a atteint le niveau record de 1000 milliards de dollars. La seconde est le taux de distribution vous informant de la générosité de l’entreprise, ce taux représente le montant des dividendes distribués par rapport aux bénéfices de l’entreprise. Les entreprises du CAC 40 sont particulièrement généreuses puisqu’elles reversent près de 60 % de leurs bénéfices à leurs actionnaires.

Le PEA, véhicule à privilégier pour le placement action

taxes-fiscalite-impotsle plan épargne actions est devenu grâce aux nombreuses incitations fiscales de l’État un véhicule d’investissement séduisant pour le placement dans des titres boursiers du marché actions générant des plus-values, des coupons et des dividendes notamment grâce aux mesures de la loi de finances de l’année dernière imposant les produits de valeurs mobilières selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu. En ce qui concerne les dividendes l’avantage n’est pas négligeable puisque ceux-ci bénéficient d’une non-imposition au même titre que les plus-values. Avec un abattement de 40 %, et l’exonération totale des gains lorsque le PEA est détenu plus de cinq ans. Avec un plafond relevé à 150 000 €, il permet désormais d’investir non seulement sur les titres non cotés mais aussi de s’affranchir des frontières françaises. Pour cela le PEA peut inclure des OPCVM, des trackers, des ETF pour investir indirectement sur les bourses européenne, outre-Atlantique ou asiatique. À noter que depuis le début de l’année le PEA PME permet d’investir 75 000 sur les petites et moyennes entreprises ou les entreprises de taille intermédiaire.

Conclusion

DividendesAfin de choisir les valeurs acheter pour se voir payer des dividendes je vous conseille de vous renseigner sur l’historique de distribution, de la régularité des versements ainsi que leur croissance qui vous enseigneront sur la capacité de l’entreprise à faire des bénéfices. Pour cela l’analyse fondamentale permet de mesurer sa valeur, de s’informer sur ses perspectives de développement et de rentabilité. Mais aussi de l’identité des dirigeants ainsi que de celle des principaux actionnaires. Vous aurez sans doute remarqué que l’État est actionnaire majoritaire ou non de certaines entreprises leaders de leur secteur. Des valeurs solides qui offrent des dividendes.

 

 

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

5 Comments
  1. Guillaume

    26 décembre 2014 at 17 h 55 min

    tres bon article, qui rappelle une évidence, le rendement en Bourse s’obtient sur le long terme, la spéculation ne sert qu’a doper ses performances, mais la part de risque est grande.

  2. Hector

    26 décembre 2014 at 17 h 56 min

    La stratégie Buy and hold ou acheter et garder, même si elle à été gagnante ces dernières années, semble moins intéressante vu les niveaux de valorisation des marchés actions.

  3. Francis

    26 décembre 2014 at 18 h 01 min

    La gourmandise de l’état réduit pas mal les performances boursières, et le PEA n’a pas la flexibilité requises a mon avis. Fatalement ca pousse les investisseurs a préférer des placements longs ce qui n’est peut etre pas plus mal surtout si on touche des dividendes

  4. Jerome

    26 décembre 2014 at 18 h 07 min

    Le PEA est pas mal du tout pour un investisseur qui n’a pas le temps ou l’envie de suivre au jour le jour la bourse. Et les cadeaux fiscaux ne sont pas ridicules du tout, bien que l’accès soit limité a certains marchés, des efforts ont été fait récemment.

  5. Gagnerdelargent.tv

    11 janvier 2015 at 22 h 42 min

    un peu pres le genre d’idee dont je me fesait du sujet, merci grandement pour cet incroyable article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *