5 des plus désirables voitures anciennes

1893 vues Laisser un commentaire

LOGO-artcurialLa célèbre maison Artcurial n’a pas hésité à qualifier la découverte du trésor oublié pendant un demi-siècle d’un richissime industriel français M. Baillon, comme la deuxième collection la plus prestigieuse de voitures anciennes. Comme le confirme M. Pierre Novikoff le spécialiste des voitures de collection chez Artcurial déclarant « Je crois que depuis la collection Schlumpf (…) le monde de l’automobile de collection n’avait pas connu un tel événement. C’est sans doute la dernière fois, dans le monde, que l’on fera une telle découverte ».

Des modèles automobiles ayant écrit l’histoire

Dans cet article intitulé cinq des plus désirables voitures anciennes alors que la vente aux enchères de la collection Baillon le 6 février 2015 a battu des records, avec 1200 personnes ayant assisté à cette vente unique dans l’histoire de l’automobile ancienne. La vente aux enchères de la collection Baillon constituée de 59 joyaux de l’automobile de collection a été dispersée à travers le monde pour un montant de 25,15 millions d’euros. Le grand public pourra profiter une dernière fois de ses modèles d’exception au salon rétro mobile 2015 avant que ces modèles ne rejoignent leurs heureux propriétaires. L’occasion pour moi de vous proposer cinq modèles d’automobiles de collection jugée parmi les plus belles du monde.

Peugeot 402 Darl’ Mat Roadster

Peugeot_402_DarlMat-Roadster_01Honneur aux concessionnaires français avec Peugeot créateur de l’un des tous premiers roadsters sportifs datant de l’avant-guerre, la Peugeot402 Darl’ Mat Roadster. Le préparateur automobile Darl’mat a basé ce modèle capable de dépasser les 200 km/h sur le modèle de la berline familiale 402 produite de 1935 à 1942 par la marque sochalienne. Le savoir-faire de ce préparateur d’exception lui a permis de décrocher de nombreuses places d’honneur durant la prestigieuse course des 24 heures du Mans, avec notamment une cinquième place lors de l’épreuve de 1938.

Plymouth Fury

Plymouth FuryLa seule représentante d’outre-Atlantique la Plymouth Fury et l’archétype de la belle américaine produite de 1956 à 1978, c’est le symbole parfait de la démesure des voitures américaines d’après-guerre. Parée de nombreux inserts en chromes, la Plymouth a été rendue célèbre au cinéma dans le film Christine adaptée du film de Stephen King. Le cinéma français en fera également une star puisque Alain Delon la conduira dans le polar de Jean-Pierre Melville le cercle rouge sorti en 1970.

Ferrari 250 GT SWB California Spyder

Ferrari 250 GT SWB California SpyderLa marque au cheval cabré du Commendatore Enzo Ferrari fait partie de la légende du sport automobile, la Ferrari 250 GT SWB California Spider né sous le coup de crayon du designer légendaire PininFarina arbore des courbes intemporelles, d’une fluidité surprenante avec ses ailes galbées et sa calandre en « gueule de requin ». Ce petit bolide dépassant allègrement les 250 km/h, ne fut produit qu’à 100 exemplaires, c’est d’ailleurs le modèle ayant appartenu à Alain Delon qui a été retrouvé dans la désormais célèbre collection Baillon, dont elle fut le clou de la vente aux enchères ayant trouvé acquéreur pour 16,3 millions d’euros.

Mercedes 300 SLR

mercedes-benz-300-slLa Mercedes 300 SL est sans aucun doute le modèle de voiture allemande le plus connu au monde, ses portes papillons la rendent immédiatement reconnaissable. Cette icône de l’automobile née après la seconde guerre mondiale possède le même patrimoine génétique que la mythique W194, qui a remporté les 24 Heures du Mans 1952, son petit nom en Allemagne est « Flügeltüren », ce qui veut dire « ailes d’oiseau ». Le succès de la Mercedes 300 SL n’aurait pu avoir lieu sans l’idée de génie du concessionnaire américain Max Hoffman qui a su convaincre les pontes de la firme de Stuttgart d’adapter ce modèle de course dans une version pour la route.

Aston Martin DB5

Aston Martin DB5L’Aston Martin DB5 est un modèle bien connu des fans du plus célèbre espion de Sa Majesté James Bond, ce mythe de l’automobile britannique a été décliné en coupé en cabriolet en 1963, avec une production totale de 1020 exemplaires. C’est au cabinet de design de l’italien Touring Superleggera que l’on doit les lignes irrésistibles de l’Aston Martin DB5, sportive et élégante, la belle Anglaise à partager l’affiche avec Sean Connery dans Goldfinger en 1964, elle réapparaîtra dans plusieurs opus du personnage 007de Yann Flemings, notamment dans Opération Tonnerre, Goldeneye, Casino Royale et Skyfall.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *